Bordeaux, les plus grandes fortunes du vin en 2015

Cette liste des plus grandes fortunes qui ont investi dans le vin est établie à partir  classement 2014 publié par le magazine Challenge. C’est une liste remise à jour tous les ans qui évalue le patrimoine des principaux actionnaires individuels français à partir des comptes de leur société. Dans cette liste des 500 plus grosses fortunes françaises, voici les 30 premières fortunes possédant des propriétés viticoles dans le Bordelais. A ces 30 actionnaires individuels, il conviendrait d’ajouter des investisseurs institutionnels comme les banques et compagnies d’assurance qui se sont, elles aussi, constitués de véritables empires dans le bordelais. (Voir Bordeaux, banques, mutuelles et assurances dans le vignoble bordelais en 2015)

Carte du vignoble bordelais

Carte du vignoble bordelais

Liste des 30 plus riches actionnaires individuels qui ont investi dans le vignoble bordelais

 

1 : Bernard Arnault (groupe de luxe LVMH), 1e fortune de France avec 27 milliards d’€ 

  • Château Cheval Blanc (Saint-Emilion Premier Grand Cru classé A) à parité avec le Belge Albert frère
  • Château d’Yquem (Sauternes Premier Cru Supérieur)

    Château Cheval Blanc

    Château Cheval Blanc fut acheté par Bernard Arnault et le belge Albert Frère en 1998. Il est aujourd’hui administré par Pierre Lurton qui a également la direction d’Yquem (Photo FC)

2 : Alain et Gérard Wertheimer (Chanel), 5e fortune avec 14,5 milliards d’€

  • Château Canon (Saint-Emilion Premier Grand Cru classé B) depuis 1996
  • Château Rauzan-Ségla (Margaux 2e Cru Classé 1855)

    Château Canon Saint-Emilion

    Château Canon, propriété de la famille Wertheimer depuis 1996

3 : Serge Dassault et sa famille (Groupe aéronautique), 6e fortune avec 13,5 milliards d’€

  • Château Dassault (Saint-Emilion Grand Cru classé). Ce château ex- Château Couperie fut rebaptisé en 1955 lorsqu’il fut acheté par Marcel Dassault.
  • Château Lafleur (Saint-Emilion) acheté en 2002
  • Château Faurie de Souchard (Saint-Emilion Grand Cru Classé) acheté fin 2013

    Château Dassault

    En 1955, Marcel Dassault sur un coup de coeur achetait Château Couperie rebaptisé Château Dassault

4 : François Pinault (Kering, groupe de luxe, anciennement PPR), 7e fortune avec 13,5 milliards d’€

François Pinault par sa holding Artémis a pris en 2014 une participation à 49 % dans les vignobles de la Baronne Guichard, en Libournais. C’est Olivier Guichard (descendant d’un baron de l’Empire*) ancien ministre du général de Gaulle né à Néac dont il fut maire et mort en 2004 qui avait entièrement rénové ces différentes propriétés familiales. Elles furent reprises par sa fille Aline et son mari Paul Goldschmidt.

* Il fut à juste titre qualifié de baron du Gaullisme.

  • Châteaux Siaurac (Lalande de Pomerol). Avec 46 ha, c’est la plus grande propriété de l’appellation Lalande de Pomerol. Elle est située à Néac dans le prolongement de Pomerol. Au château du XIXe siècle, il faut ajouter un parc vallonné de 15 ha, une orangerie du XVIIIe et tous les bâtiments techniques d’exploitation. Château Siaurac, maison familiale des Guichard-Goldschmith a reçu pour la qualité de son accueil les derniers Best of Wine Tourism.
  • Château Vray Croix de Gay (Pomerol) : 3 ha situés au coeur du plateau de Pomerol entre Pétrus, la Fleur, Trotannoy, Le Pin.
  • Château Le Prieuré (Saint-Emilion Grand Cru classé) : 6 ha situés sur le plateau calcaire dominant la vallée de la Dordogne.

    Château Latour

    En acquérant Château Latour en 1993, François Pinault se doutait-il que Latour deviendrait le vin mythique absolu, le trophy wine exhibé comme signe extérieur de richesse ?

5 : Pierre Castel et sa famille (Groupe Castel), 10e fortune avec 7,5 milliards d’€

  • Château d’Arcins (Haut-Médoc)
  • Château Barreyres (Haut-Médoc)
  • Château Tour Prignac (Médoc)
  • Château Beaumont* (Haut-Médoc)
  • Château Beychevelle* (Saint-Julien 4e Cru classé1855)

*Avec une participation de 50 %

Château Beychevelle

En 2011, Pierre Castel prenait 50 % de Château Beychevelle (90 ha) Saint-Julien Cru Classé 1855 (Photo FC)

6 : François Perrodo (disparu en 2006) et famille (Groupe pétrolier Perenco), 13e fortune avec 5,5 milliards d’€

  • Château Labégorce (Margaux)
  • Château Marquis d’Alesme Becker (Margaux Troisième Cru classé 1855)

    Château Labégorce détourné à Noirmoutiers

    Château Labégorce détourné à Noirmoutiers (Photo FC)

7 : Benjamin de Rothschild et son épouse Ariane (Groupe financier Edmond de Rothschild), 20e fortune avec 2,9 milliards d’€

  • Château Clarke (Listrac-Médoc)
  • Château des Laurets (Puisseguin et Montagne Saint-Emilion)
  • Château Peyre-Lebade (Haut-Médoc)

    Château Clarke

    C’est le baron Edmond de Rothschild qui en l’achetant en 1973, ressuscite le Château Clarke

8 : Martin et Olivier Bouygues (Groupe Bouygues BTP et Télécom), 24e fortune avec 2,6 milliards d’€

  • Château Montrose (Saint-Estèphe) acheté par les Bouygues en 2006
  • Château Tronquoy-Lalande (Saint-Estèphe)

    Château Montrose

    Depuis le rachat de Montrose par les frères Bouygues en 2006, le château veut être un modèle en matière de développement durable

9 : Ginette Moulin et sa famille (Les Galeries Lafayette), 25e fortune  avec 2,5 milliards d’€

La famille Moulin via sa Holding Motier a acheté en 2014 avec la famille Cathiard (château Smith Haut Lafitte, AOC Pessac Léognan) au  groupe bancaire Banque Populaire Caisse d’Epargne (BPCE) 4 châteaux dans le Bordelais soit un total de 110 ha pour une production d’environ 500 000 bouteilles :

  • Château Beauregard (Pomerol) : 17 ha de vignes
  • Château Pavillon de Beauregard (Lalande de Pomerol) : 8 ha de vignes
  • Château Bastor-Lamontagne (Sauternes) : 52 ha de vignes
  • Château Saint-Robert (Graves) : 33 ha de vignes.

    Château Bastor-Lamontagne

    Bastor-Lamontagne, l’un des 4 châteaux acquis conjointement en 2014 par les familles Moulin et Cathiard

10 : Robert Peugeot (Peugeot SA), 31e fortune avec 2 milliards d’€

Olivier Bernard, Stephen von Neipperg, Robert Peugeot et Xavier Planty

Château Guiraud : Olivier Bernard, Stephen von Neipperg, Robert Peugeot et Xavier Planty, ces 4 se rencontrèrent lors d’un dîner à Paris en 2006.

  • Château Guiraud (Sauternes Premier Grand Cru classé) 100 ha de vignes sur la commune même de Sauternes achetés en 2006 par un consortium (ils se sont rencontrés lors d’un dîner à Paris ) formé par Robert Peugeot, Olivier Bernard (Administrateur du domaine de Chevalier), Stephan von Neipperg (Château Canon La Gaffelière) et Xavier Planty (gérant du château Guiraud)

11 : Clément Fayat (BTP Fayat), 53e fortune avec 1,2 milliard d’€

  • Château La Dominique (Saint-Emilion Cru classé) acheté en 1969
  • Château Fayat (Pomerol) fusion de 3 châteaux achetés entre 1984 et 2006 : Prieuré de la Commanderie, La Commanderie de Mazeyres et Vieux Château Bourgneuf acheté au départ avec Jean-Luc Tunevin (Château Valandraud)
  • Château Clément Pichon (Haut-Médoc)

    Nouveau chai Château La Dominique

    Jean-Claude Fayat et Jean Nouvel devant le nouveau chai du Château La Dominique

12 : Philippe Serey de Rothschild et autres héritiers, 80e fortune avec 750 millions d’€

Il a été nommé Président du conseil de surveillance de Baron Philippe de Rothschild SA succédant à sa mère, la Baronne Philippine de Rothschild décédée en 2014. :

  • Château Mouton Rothschild (Pauillac Premier Cru classé 1855). Le Baron Philippe de Rothschild en devint le seul propriétaire en 1947 jusqu’à sa mort en 1988.
  • Château Clerc Milon (Pauillac 5e Cru Classé 1855)
  • Château d’Armailhac (Pauillac 5e Cru Classé 1855)

    Mouton Rothschild

    La saga des Rothschild continue.  Après Philippe de Rothschild et sa fille Philippine, c’est au tour de Philippe Serey de Rothschild de prendre les rênes de ce château mythique

13 : Frédéric Rouzaud et famille (Champagne Louis Roederer), 85e fortune avec 700 millions d’€

  • Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande (Pauillac 2e Cru Classé 1855) acheté en 2007
  • Château de Pez (Saint-Estèphe) acheté en 1995
  • Château Haut-Beauséjour (Saint-Estèphe) acheté en 1992.
  • Château Bernadotte (Haut-Médoc) a été vendu en 2012 au groupe King Power de Hong Kong

    Frédéric Rouzaud

    Le Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande a été acheté en 2007 par la Maison Louis Roederer dirigée aujourd’hui par Frédéric Rouzaud

14 : Corinne Mentzelopoulos (Château Margaux), 104e fortune avec 600 millions d’€

  • Château Margaux (Margaux 1er Cru Classé 1855) acheté par son père, André Mentzelopoulos en 1977.

    Château Margaux

    Château Margaux au bout de sa majestueuse allée (Photo FC)

15 : Patrice Pichet (Groupe Pichet Immobilier), 111e fortune avec 550 millions d’€

  • Château Les Carmes Haut-Brion (Pessac-Léognan) acheté par ce groupe immobilier girondin en 2010. Du voisin, Château du Thil Comte Clary en vente en 2012, Patrice Pichet a repris 5,6 ha (en rouge) comprenant des parcelles sur les communes de Martillac, Léognan et Cadaujac. Par cet achat, il doublait  la superficie de son vignoble, de 4,7 ha à 10,3 ha. Les 11,6 ha restants furent acquis par l’autre voisin, Château Smith Haut Lafitte (Daniel et Florence Cathiard).En 2013, Patrice Pichet additionnait à son vignoble 17 autres hectares à Martillac achetés à  la famille Briest (château Haut Nouchet). Cet achat se place dans la perspective d’un nouveau vin Le Clos des Carmes Haut Brion.

 

Château Les Carmes Haut Brion, aux portes de Bordeaux fut acquis par Patrice Pichet pour 18 millions d'€

Château Les Carmes Haut Brion, aux portes de Bordeaux fut acquis par Patrice Pichet pour 18 millions d’€

16 : Bernard Magrez (Bernard Magrez Grands Vignobles), 115e fortune avec 530 millions d’€

Bernard Magrez détient une vingtaine de châteaux bordelais dont :

  • Château Pape Clément (Pessac-Léognan, Cru Classé des Graves)
  • Château Fombrauge (Saint-Emilion Cru Classé)
  • Château Clos Haut-Peyraguey (Sauternes 1er Cru Classé)
  • Château La Tour Carnet (Haut-Médoc 4e Cru Classé 1855)
  • Château Les Grands Chênes (Médoc)
  • Château Moulin de Noaillac (Médoc)
  • Château Moulin d’Ulysse (Listrac-Médoc)
  • Château Hauterive (Médoc)

    Château Fombrauge

    Quand en 2012 Fombrauge obtint le statut de Saint-Emilion Grand Cru Classé, Bernard Magrez organisa à l’Opéra de Bordeaux un concert réunissant 6 Stradivarius dont le sien nommé Château Fombrauge

17 : Eric de Rothshild (Lafite Rothschild), 115e fortune avec 530 millions d’€

  • Château Lafite Rothschild (Pauillac 1er Cru Classé 1855) acheté par le Baron James en 1868 et repris par Eric de Rothschild en 1975
  • Château Duhart-Milon(Pauillac 4e Cru Classé 1855) acheté en 1962
  • Château Rieussec(Sauternes 1er Cru Classé) acheté en 1984
  • Château L’Évangile(Pomerol) acheté en 1990
  • Château Paradis Casseuil (Entre-deux-Mers) acheté en 1984

    Château Lafite Rothschild

    Château Lafite Rothshild : le chai d’oeuvre. Quand il fallut remplacer les chais d’élevage devenus trop étroits, le baron opta pour le grand architecte catalan Ricardo Bofill.

18 : Jacky Lorenzetti (Ovalto Investissement-Immobilier Foncia), 119e fortune avec 520 millions d’€

  • Château Pédesclaux (Pauillac 5e Grand Cru Classé 1855) acheté par Jacky Lorenzetti et sa femme Françoise en 2009
  • Château Lilian Ladouys (Saint-Estèphe) acheté en 2008
  • Château Béhèré (Pauillac) acheté en 2013 (et vendu pour cause de non-succession). C’est une propriété de 4,81 ha encastrés dans  les plus grands crus de l’appellation (Lafite Rothschild, Mouton Rothschild, Pontet Canet, Latour, les deux Pichon Longueville) ; une transaction  autour de 6,7 millions d’€.
  • Château d’Issan (Margaux 3e Cru Classé 1855). Jacky Lorenzzeti acquérait en 2013 la moitié du capital du château d’Issan*, propriété de la famille Cruse depuis 1945. Ce prestigieux domaine avec sa forteresse possède un vignoble de 53 ha dont 40 ha en appellation Margaux.

    Château Pédesclaux

    Après Château Pédescaux à Pauillac, Lilian-Ladouys à Saint-Estèphe, Jacky Lorenzetti a pris pied à Margaux en acquérant 50 % du Château d’Issan.

19 : Michel Reybier (Domaines Reybier), 127e fortune avec 475 millions d’ €

  • Château Cos d’Estournel (Saint-Estèphe 2e Cru Classé 1855) acheté en 2000. Michel Reybier acquit également le voisin, le vignoble de Goulée (Goulée by Cos)
  • Château Marbuzet (Saint-Estèphe)

    Château Cos d'Estournel

    Château Cos d’Estournel, Saint-Estèphe que Michel Reybier achète en 2000 (Photo FC)

20 : Jean-Jacques Frey (Compagnie Frey-Immobilier et vin), 147e fortune avec 390 millions d’€

  • Château La Lagune (Médoc 3e Cru Classé 1855) acheté en 1999 et dirigé depuis 2005 par Caroline Frey, la fille de Jean-Jacques

    Château La Lagune, le chai

    Caroline Frey dans les chais du Château La Lagune qu’elle dirige depuis 2005

21 : Gérard Perse (Château Pavie), 149e fortune avec 380 millions d’€

  • Château Pavie (Saint-Emilion Premier Grand Cru Classé A) acquis en 1998
  • Château Monbousquet* (Saint-Emilion Grand Cru Classé) acquis en 1993
  • Château Pavie-Decesse (Saint-Emilion Grand Cru Classé) acquis en 1997
  • Château Bellevue-Mondotte (Saint-Emilion Grand Cru) acquis en 2001
  • Clos Lunelles (Castillon Côtes de Bordeaux) acquis en 2001
  • Esprit de Pavie (Bordeaux)

*Château Monbousquet dont les murs ont été cédés à une mutuelle d’assurance mais Gérard Perse conserve le vignoble et la direction du domaine.

Château Pavie

Gérard Perse a confié la grande rénovation du Château Pavie à l’architecte et décorateur Alberto Pinto entre 2011 et 2013

 22 : Frédéric Gervoson et famille (Andros-agroalimentaire), 156e fortune avec 350 millions d’€

  •  Château Larrivet Haut-Brion (Pessac-Léognan) dans la famille depuis 1987. Ce domaine de 72,5 ha (61 ha en rouge et 11,5 ha en blanc), à 15 km de Bordeaux est la propriété de Philippe et Christine Gervoson. Son directeur général et vinificateur est Bruno Lemoine (ex Montrose).

    Château Larrivet Haut-Brion

    Château Larrivet Haut-Brion appartient depuis 1987 à la famille Gervoson

 23 : Denis Merlaut (Groupe Taillan), 156e fortune avec 350 millions d’€

Le Groupe Taillan (180 millions d’€ de chiffre d’affaires, 350 collaborateurs) a été fondé en 1961 par Jacques Merlaut. Il est dirigé aujourd’hui par son fils Denis Merlaut. L’entreprise familiale a grandi grâce à l’acquisition de trois maisons de négoce : Maison Ginestet, Joseph Verdier et La Compagnie Rhodanienne.

  • Château Chasse-Spleen (Moulis) acquis en 1976
  • Château La Gurgue (Margaux) acquis en1978
  • Château Haut-Bages Libéral (Pauillac 5e Cru Classé 1855) acquis en 1983
  • Château Ferrière (Margaux 3e Cru Classé 1855) acquis en 1992
  • Château Citran (Haut-Médoc) acquis en 1996
  • Château Gruaud-Larose (Saint-Julien 2e Cru Classé 1855) acquis en 1997
  • Chateau Broustet (Sauternes 2e Cru Classé) acquis en 2010

    Château Chasse-Speen

    Château Chasse-Spleen. Jacques Merlaut (co-fondateur du groupe Taillan) avait l’habitude de dire : il y a trois façons de se ruiner : être joueur, avoir une épouse dépensière, où posséder une propriété viticole. Il acheta cependant en 1976 Chasse-Spleen (Photo FC)

 24 : Jean-François Moueix (Groupe Duclot, Videlot-Vins), 156e fortune avec 350 millions d’€

  •  Petrus (Pomerol). Petrus a été légué en 2001 par Jean-Pierre Moueix à son fils Jean-François (son fils aîné). Aujourd’hui, depuis 2014, c’est le fils de ce dernier, Jean Moueix qui assure la gestion de Petrus.

    Petrus

    Petrus a confié la rénovation de ses bâtiments (notamment un nouveau chai) aux architectes Jean-Pierre Errath et Bernard Mazières. Un projet simple et fort en dit Jean-François Moueix, propriétaire de Petrus (Photo : Stéphane Lartigue)

 25 : Jean-Hubert Delon et famille (Château Léoville Las Cases), 169e fortune avec 320 millions d’€ 

  • Château Léoville Las Cases (Saint-Julien) que la famille possède depuis le XIXe siècle
  • Château Potensac (Médoc)
  • Château Nénin (Pomerol) acquis en 1997

    Château Léoville Las Cases

    Léoville las Cases est depuis la fin du XIXᵉsiècle géré par la même famille représentée aujourd’hui par Jean-Hubert Delon, son propriétaire.

 26 : Bruno Borie (Jean-Eugène Borie-Vin), 180e fortune avec 300 millions d’€

  • Château Ducru-Beaucaillou (Saint-Julien). Il appartient à la famille depuis 1941
  • Château Lalande-Borie (Saint-Julien) acquis en 1978
  • Château Fourcas-Borie (Listrac Médoc), né de l’unification des domaines Clos de Fourcas et Moulin du Bourg achetés en 2009

 Le château Grand-Puy-Lacoste (Pauillac 5e Cru Classé 1855) appartient à François-Xavier Borie, frère aîné de Bruno. Il avait été acheté par Jean-Eugène Borie en 1978.

Château Ducru-Beaucaillou

Le Château Ducru-Beaucaillou est dirigé depuis 2003 par Bruno-Eugène Borie, la troisième génération Borie à la tête du domaine

 27 : Henri Lurton et famille (Lucien Lurton & fils), 180e fortune avec 300 millions d’€

En 1992, Lucien Lurton* (né en 1925) transmettait ses propriétés à ses 10 enfants :

  • Château Brane-Cantenac (Margaux 2e Cru Classé 1855) acheté par la famille en 1922 et repris par Henri en 1992
  • Château Desmirail (Margaux 3e Cru Classé 1855) repris par Denis
  • Château Villegeorge (Haut-Médoc), Château Duplessis (Moulis) et Château La Tour de Bessan (Margaux) repris par Marie-Laure
  • Château Bouscaut (Graves Cru Classé) et Château Lamotte-Bouscaut (Pessac-Léognan) acheté en 1999, l’ensemble repris par Sophie
  • Château Durfort-Vivens (Margaux 2e Cru Classé 1855) et Château Domeye (Saint-Estèphe) acquis (ce dernier) en 2006 par Gonzague et son épouse, Claire Villars
  • Château Camarsac (Entre-deux Mers) acquis par Thierry
  • Château Climens (Barsac 1er Cru Classé) acquis par Bérénice

*On recense dans la famille Lurton 27 châteaux et 1300 ha. La société Les Vignobles André Lurton était jusqu’en 2012 l’entière propriété de son fondateur André Lurton (son président qui fêtait en 2014 ses 90 ans) et de ses enfants. L’entrée du Crédit Agricole Grands Crus dans son capital devrait permettre dans les prochaines années, d’assurer une continuité familiale.

Château Brane-Cantenac

Château Brane-Cantenac. En 1992, Lucien Lurton décidait de transmettre ses châteaux à chacun de ses enfants. Henri Lurton reçut Brane-Cantenac que son père avait lui-même choisi de reprendre en 1954 au partage du patrimoine acquis par Léonce Récapet, le grand-père d’Henri.

28 : Hubert de Boüard* (Château Angélus), 206e fortune avec 280 millions d’€

  • Château Angélus (Saint-Emilion 1er Grand Cru Classé A) en copropriété avec son cousin Jean-Bernard Grenié qui la rejoint en 1987. Angélus avait été acheté par le grand père d’Hubert de Boüard en 1921.
  • Château La Fleur de Boüard (Lalande-de-Pomerol) dirigé par deux de ses enfants, Matthieu et Coralie.
  • Château Bellevue (Saint-Emilion Grand Cru Classé) racheté en 2007
  • Château de Francs (Francs Côtes de Bordeaux) en copropriété avec Dominique Hébrard (ancien copropriétaire et administrateur de Cheval Blanc)

*Hubert de Boüard cumule les fonctions de consultant-œnologue auprès de 58 propriétés à Bordeaux et à l’étranger. Il est aussi Président de l’Appellation Saint-Emilion Grand Cru et Premier Jurat de Saint-Emilion.

Château Angelus

Lors du dernier classement des Saint-Emilion en 2012, Château Angélus fut promu au rang de Premier Cru Classé A. Hubert de Boüard copropriétaire d’Angélus (dans la famille depuis 1921) faisait procéder un mois plus tard au baptême d’Angélus et d’Emilion, les cloches suspendues au fronton du château par le cardinal de Bordeaux. (Photo france3-regions.francetvinfo.fr)

29 : Alain Thiénot (Groupe Thiénot), 212e fortune avec 275 millions d’€

Le groupe familial Champenois Alain Thiénot (Canard-Duchêne, Marie Stuart, Champagne Thiénot…) rachetait à Bordeaux CVBG (distribution de grands crus) et en 2007 Dourthe possédant et gérant :

  • Château Belgrave (Haut-Médoc 5e Cru Classé 1855)
  • Château La Garde (Pessac-Léognan) acheté par Dourthe en 1990
  • Château Naudin Larchey (Pessac-Léognan) acheté par Dourthe également en 1990, est attenant au Château La Garde.
  • Château Le Boscq (Saint-Estèphe)
  • Château Grand Barrail Lamarzelle (Saint-Émilion Grand Cru)
  • Château Pey La Tour (Bordeaux Supérieur)
  • Château Reysson (Haut-Médoc)
  • Château de Ricaud (Côtes de Bordeaux-Cadillac) acheté en 1980
  • Château Haut Gros Caillou (Saint-Emilion Grand Cru)
  • Château Rahoul (Graves) acheté en 1986. Cette même année, Alain Thiénot achète aussi Château La Garance. Il lui donne le nom de sa fille, Garance. Depuis 1988, cette propriété est totalement intégrée à Château Rahoul.

    Château Belgrave

    Pavillon de chasse sous Louis XIV, son vignoble attenant fut classé 5e Cru 1855. Château Belgrave est depuis 1979 sous pavillon Dourthe (Photo Dourthe)

30 : Philippe Castéja (Borie-Manoux, GVG, Mähler-Besse), 214e fortune avec 270 millions d’€

  • Château Batailley (Pauillac 5e Cru Classé 1855) est le berceau de la famille Borie qu’elle acheta en 1932. Il a été séparé en deux parties : la plus petite devint Château Haut-Batailley revenant à Francis Borie, l’autre garda le nom Château Batailley passant à Marcel Borie. Son petit fils, Philippe Castéja en reprenant la succession de son père, Émile, en 2001, détient aujourd’hui Château Batailley.
  • Château Trotte Vieille (Saint-Emilion Grand Cru Classé B) depuis 1950
  • Château Beau-Site (Saint-Estèphe) depuis1955
  • Château Haut-Bages Monpelou (Pauillac) depuis 1970
  • Château du Domaine de l’Eglise (Pomerol) depuis 1973
  • Château la Croix du Casse (Pomerol) depuis 2005
  • Chateau Lynch-Moussas (Pauillac 5e Cru Classé 1855)

    Château Batailley

    Château Batailley, 5e Cru Classé 1855, est un des joyaux de la famille Castéja et de Borie-Manoux.

FacebookGoogle+Email

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.