Carignan (cépage noir)

Carignan

Le retour en grâce du carignan (Photo Carignan Renaissance)

Le carignan, un destin hors du commun ! C’est un cépage qui fut admiré, décrié, contesté, rejeté puis arraché (à coup de primes) au point d’être banni comme un pestiféré au profit du grenache et de la syrah. Sa faute : une plantation massive en Languedoc Roussillon suite à la crise du phylloxera (en 1968, il occupait encore, 211 000 ha). Son délit, sa productivité. On disait qu’il faisait pisser la vigne (lorsqu’il était planté en plaine), base d’une industrie du vin bon marché et de piètre qualité.  Mais aujourd’hui, c’est un retour en grâce, on se l’arrache ! Et quel pied de nez à son histoire ! Des primes sont distribuées pour sa replantation !

Originaire d’Espagne

Le carignan (carignano en languedocien) surnommé bois dur, en raison de ses rameaux très résistants, est d’origine espagnole. Son nom cariñena est celui d’une localité de l’Aragon dans la province de Saragosse. Il y est encore présent ainsi que dans le Priorat (à l’ouest de la côte orientale de la Catalogne) où il se montre exceptionnel sur les coteaux abrupts, des terroirs de schistes situés entre 300 à 600 m d’altitude. L’appellation DO cariñena est la plus ancienne appellation d’Aragon (communauté autonome bordée au nord par le piémont des Pyrénées méridionales). Si elle a donné son nom au carignan, il y est pourtant appelé localement mazuelo (ou mazuela). Mais nul n’est prophète en son pays puisqu’il est supplanté aujourd’hui par le grenache.

Corbières-Boutenac, domaine La Bouysse,

Corbières-Boutenac, domaine La Bouysse, 80 % de carignan, 20 % de grenache sur des vignes de 80 à 100 ans

Le carignan, quelle revanche !

Le carignan a pu retrouver depuis une vingtaine d’années sa véritable place, celle d’un très grand cépage méditerranéen. Bien cultivé, bien vinifié, au rendement bien maîtrisé, le carignan est un atout dans un assemblage* et une perle rare en monocépage. Preuve de ce spectaculaire retournement : le cahier des charges de l’appellation Corbières-Boutenac. Elle en a fait depuis 2015, son cépage roi : Nous sommes la première appellation à avoir réussi à imposer le carignan (sur des vignes de plus de 9 ans) comme cépage primordial du cru déclare avec fierté Pierre Bories, président de l’AOC Corbières-Boutenac.

* Le carignan est souvent assemblé au cinsault, grenache, syrah, cabernet sauvignon, cabernet franc, mourvèdre et merlot.

Le 11e cépage le plus planté dans le monde

Il fut dans les années 1980, l’un des plants le plus répandu dans le monde. Il est aujourd’hui à la 11e place des cépages le plus planté avec 160 000 ha. En France, il est très présent dans les Côtes du Rhône et en Provence. Dans le Languedoc où il a remplacé l’aramon, c’est le plus ancien cépage arrivé d’Espagne au XIIe siècle et le troisième le plus cultivé avec 30 000 ha (moins 53 % en dix ans à cause d’un arrachage massif mais salutaire). Il se plaît dans les collines et sur les terrains schisteux. Il donne des vins tanniques, colorés dont l’astringence et le manque d’arôme peut se combattre par la macération carbonique, une technique de vinification  initiée par Michel Flanzy (1902-1992), narbonnais et pilier de l’oenologie moderne,  auteur de La vinification par macération carbonique aux éditions de l’INRA.

Le carignan, que de qualités !

Il supporte bien la chaleur et le vent. Il aime les pentes sèches et pierreuses car très  sensible à l’oïdium. En plaine et en grosse production, il donne des vins peu alcooliques, sans caractère et souvent acides. En coteaux, bien conduit et bien vinifié, le carignan fait merveille avec des vins colorés, corsé et robuste, généreux et élégant, avec sans doute un peu d’astringence. Il demande alors à vieillir, développant des arômes de banane, de mûre, de cerise, de framboise, avec des notes de cuir, de pruneau, de violette et cet inimitable parfum de garrigue. Parfaitement adapté au climat méditerranéen, il se taille en gobelet ce qui permet avec ses feuilles retombantes, proche du sol de se protéger du soleil et de résister à des vents violents qui s’abattent souvent sur le pourtour méditerranéen. Autre qualité, sa grande résistance à la sécheresse. Son jus possède une belle acidité très recherchée dans les assemblages.

Carignan Day

Comme tous les grands cépages, il a son Carignan Day

Un Carignan Day

Qui aurait pu l’imaginer il y a 50 ans ? Il existe à l’instar de tous les grands cépages un Carignan Day, manifestation annuelle montée par l’association Carignan Renaissance dont la dernière édition s’est tenue à Montpellier, en mai 2016. Cette association née sous le nom du Conservatoire du Carignan en 2013 à l’initiative de l’œnologue germano-languedocien Sebastian Nickel a pour objectif de constituer une mémoire viticole des connaissances techniques et historiques autour de ce cépage (voir ces jouxtes par cépages interposés, qualifiés de battle entre carignan et grenache). L’incroyable remise en selle du carignan est le fait d’une nouvelle génération de vignerons venus d’autres régions et même de l’étranger. Ils surent dégoter de très vieilles vignes portant haut l’image du carignan : dans le Roussillon et notamment dans la vallée de l’Agly, sur des terroirs de schistes rouges, beiges et noirs ou encore sur les hauteurs de Perpignan, dans les Corbières à Boutenac ou dans le Minervois mais aussi à Montpeyroux, sur des sols calcaires et argilo-calcaires des Terrasses du Larzac… Tous les vignerons vous le diront, c’est un cépage difficile à produire en raison de sa fragilité aux maladies et sa maturation tardive. Il est naturellement riche en acidité, tannins et astringence. Il faut donc beaucoup de compétence pour le vinifier. Mais à la fin, quelle récompense !

Le Clos du Récif, un vin blanc venu de Tahiti et issu du carignan rouge

Incroyable, Le Clos du Récif, un vin blanc issu à 100 % du carignan rouge qui vient de Tahiti avec 2 récoltes par an

Ces carignans du bout du monde, de Tahiti à… la Chine en passant par la Californie

Le carignan, cépage franco-espagnol s’est répandu dans le monde jusqu’à Tahiti, en Polynésie française. Le domaine Dominique Auroy situé sur l’atol de Rangiroa (archipel des Tuamotu) produit Le Clos du Récif, un vin blanc issu à 100 % du carignan rouge (planté sur 7 ha en franc de pied, à même la barrière de corail). Il est partiellement élevé en fût de chêne. Cette cuvée est le fruit de 2 récoltes par an, « vendange été austral » et « vendange hiver austral ».

En Espagne, son pays d’origine, le carignan (appelé mazuelo dans la Rioja, cariñena  en Aragon, samsó en Catalogne) voit ses surfaces diminuées comme peau de chagrin (6000 ha aujourd’hui). Il se concentre dans les régions de Priorat, d’Aragon, de Penedès en Catalogne, de la Rioja… Il est aussi très présent en Italie essentiellement en Sardaigne.

En Israël, jusqu’à 55 % du vignoble

En Israël, le carignan a été pendant 130 ans, la colonne vertébrale de l’industrie viticole du pays. Il représenta dans les années 1970 jusqu’à 55 % des plantations. Ne fut-il pas le premier cépage à être planté en Palestine par les colons juifs : Rishon Lezion en1882 et  Zichron Ya’acov en 1883. Aujourd’hui il fait un retour remarqué face au grenache, à la syrah et aux cépages bordelais, notamment dans les vignobles de Zichron Ya’acov sur les hauteurs du Mont Carmel ou dans les grands centres de vinification de Barkan, Binyamina et Recanati. Des vins faut-il le souligner vinifiés à partir de vieilles parcelles de carigan (en Judée et à Shomron entre Nazareth et Tel-Aviv). Il occupe une moindre place en Croatie, Chypre, Malte, Tunisie, Maroc (Meknès) et en Afrique du Sud ou il très présent dans le Swartland au nord-ouest de Cape Town.

Vigne de carignan dans Pauma Valley

Vigne de carignan dans Pauma Valley, dans le sud de la Californie, comté de San Diego

En Californie, l’un des plus vieux vignobles de carignan du monde

Carignan Ridge 2014 Buchignani Carignane

le Buchignani Carignane 2014 du Buchignani Ranch, un 100 % carignan du célèbre Ridge Vineyards (Alexander Valley) en Californie

Dans le Nouveau Monde, la Californie est à la tête d’un vignoble de 1342 ha de carignan appelé localement californian carignane dans les AVAs de Mondocino County, Alexander Valley, Contra Costa County, Santa Ynez Valley, Redwood Valley…) mais aussi dans l’Etat de Washington jusqu’au Texas.

La Californie s’honore  de détenir l’un des plus beaux et des plus anciens vignobles de carignan au monde (plus de 140 ans) vinifié par le légendaire winemaker, Paul Draper de Ridge Vineyards. Si son Ridge Vineyards Geyserville 2014 est un assemblage contenant 24 % de carignan contre 60 % de zinfandel (avec en complément 12 % de petite syrah et 4 % de mataro ou mourvèdre), il produit un très rare 100 % carignan, le Buchignani Carignane 2014 du Buchignani’s Ranch, une vigne à flanc de coteau sur le versant nord-ouest d’Alexander Valley en bordure de Dry Creek Valley  (Comté de Sonoma, North Coast).

De l’Amérique du Sud à l’Australie

Plus au sud, au Mexique, on le trouve dans l’Etat d’Aguascalientes, deuxième plus petit État du pays situé au nord-est de Guadalajara mais aussi dans l’Etat de Sonora bordant la Californie. Des vignes de carignan se rencontrent également dans l’Etat de Zacatecas entre Guadalajara  et Monterrey. En Amérique du Sud, le Chili en possède près de 1500 ha dans les vallées de Maule, Curico, Cachapal. En Argentine, il occupe auprès du malbec une petite place dans la célèbre région de Mendoza. En Australie, c’est un cépage qu’on apprécie de plus en plus, notamment dans la prestigieuse Barossa Valley mais également dans Mc Laren Valley et Margaret River.

Partout dans le monde, là où règne le climat méditerranéen, là aussi règne le carignan.

Le carignan récolté au Domaine Vaquer

Le carignan récolté au Domaine Vaquer près de Tresserre (les Aspres) dans le Roussillon

FacebookGoogle+Email