Champagne Jeeper

Jeeper Cuvée extra Brut

Jeeper Extra Brut Cuvée Naturelle certifiée bio assemblée avec 70 % de pinot noir et 30 % de chardonnay (Photo FC)

Jeeper !  Y aurait-il un nom plus atypique pour une marque de Champagne ? Tout chez Jeeper semble hors norme. Une histoire née au XVIIIe mais qui  rebondit en 1949 grâce au véhicule le plus symbolique de l’armée américaine ; un couple de propriétaires, les Dubois, Myriam et Nicolas qui relance la marque en 2009 au moment où le couple est en train de bouleverser le milieu très feutré du Champagne.

Le soutien de Michel Reybier

Pour Jeeper commence alors une  démarche qualitative qu’appuie depuis 2013 un associé financier exigeant, Michel Reybier propriétaire des châteaux Cos d’Estournel et Marbuzet (Saint-Estèphe en Médoc) et du vignoble historique Hétszőlő de Tokaj (Hongrie). Last but not least, un coup de génie, l’adoption d’un flacon très particulier reconnaissable entre tous par son épaule ronde, un peu à l’image de Nicolas Dubois qui en a conçu le design (en service depuis janvier 2015).

Après avoir pris largement le virage de l’export*, vers l’Europe, les Etats-Unis (axé au départ sur la Floride) et l’Asie, Jeeper avec cette bouteille signe la présence grandissante d’une marque de champagne dont la qualité ne cesse de surprendre ; une expansion qui s’est faite grâce notamment à la création de cette gamme Jeeper premium présentée dans toutes les grandes foires européennes (ProWein, London Wine Fair…) et mondiale (Vinexpo Hong-Kong notamment).

* Pour cela, Jeeper a engagé Samuel Ferjou, directeur export de la marque.

Une consécration internationale

Jeeper c’est, il faut le dire, un nom qui sonne bien aux oreilles américaines. Et si la qualité est au rendez-vous, alors… !  Pour s’en convaincre, cette note  94 sur 100 attribué par James Suckling*  à la cuvée Grande Réserve lors de sa dégustation en mai 2016, un Blanc de Blancs  réunissant  des char­donnays de la Montagne de Reims, de la Côte des Blancs et du pays Vitryat (autour de Vitry-le-François). Le commentaire est à la hauteur : La cuvée est fraîche et lumineuse avec des arômes de citron, poivre blanc et pâte à pain. Une texture crémeuse et une longueur en bouche. Délicieusement brut… La Cuvée Grand Assemblage obtenait quant à elle la note de 92 sur 100. A l’autre bout du monde en Asie, lors du Sakura Japan Women’s Wine Awards 2016 (concours international composé d’un jury exclusivement féminin), Jeeper s’est distingué parmi quelques 3 000 bouteilles dégustées à l’aveugle : deux médailles d’or pour la cuvée Grand Rosé et la cuvée Naturelle Extra Brut et une médaille d’argent pour la cuvée Grande Réserve Chardonnay.

* James Suckling,  célèbre journaliste et critique vin américain. Il passa 30 ans  au magazine américain Wine Spectator à la tête du bureau européen basé à Paris. Depuis, en 2010, il a fondé son propre site : jamesSuckling.com et sa propre échelle d’évaluation des vins sur 100 (94 correspondant à un vin outstanding autrement dit exceptionnel).

Champagne Jeeper

Un coup de génie cette bouteille Jeeper à l’épaule ronde, de 75 cl mais possédant la hauteur d’une demi champenoise avec son col fin pour réduire l’échange vin-oxygène.

Jeeper, 40 ha en propriété

Jeeper est à Faverolles-et-Coëmy, à 17 km à vol d’oiseau au sud-ouest de Reims, dans la vallée de l’Ardre. La Maison compte trois sites de production à Changy, Muizon, et Faverolles-et-Coëmy où se trouve une cuverie de 20 000 hl. Les Domaines Jeeper possèdent en propriété 40 ha  et 160 ha d’approvisionnement en raisins (dont des Grands et Premiers Crus) sous contrat pluriannuel avec les vignerons partenaires. 500 000 bouteilles sont produites chaque année en propriété sous la marque Jeeper (mais 2,5 millions de cols pour l’ensemble des marques). 55 % du chiffre d’affaire se fait à l’exportation avec pour objectif 10 millions d’€ en 2016.

Les hauts et les bas d’un couple d’entrepreneurs

Tout success story a un début, un début surprenant lorsqu’en 1949, Armand Goutorbe fonde le Champagne Jeeper, en référence à la Jeep que la préfecture lui avait allouée après la guerre pour arpenter ses vignes. Lorsqu’en 2009, la maison est rachetée par Nicolas et Myriam Dubois, le couple est alors en pleine ascension en s’emparant de nombreux marchés de marques de distributeurs et de premiers prix. En 2012, la jeune société qu’ils ont créée : Lallement-Dubois Jeeper (LDJ), alias Pressoirs de France/Groupe Divin écoule 6,5 millions de bouteilles pour un CA de 82 millions d’€ et entre de facto dans le top 10 des opérateurs champenois. Mais cette fulgurante progression inquiète les financiers qui lâchent Nicolas Dubois. La société est mise en redressement judiciaire avec un passif de 67 millions d’€. En juillet 2013, Michel Reybier va la reprendre à hauteur de 75 %. LDJ a su heureusement conserver l’intégralité de ses apporteurs et Jeeper sera le fer de lance d’une incroyable renaissance.

Myriam Dubois Champagne Jeeper

Myriam Dubois et son époux, Nicolas Dubois ont racheté en 2009, le Champagne Jeeper. Ici, à Paris, à La Réserve, avenue Gabriel en février 2016 (Photo FC)

Le chardonnay élevé en fûts bourguignons

Grâce à cette consolidation financière, Nicolas Dubois vigneron dans l’âme  peut à partir de son terroir, produire de beaux raisins et de bons vins. Depuis 2009, les assemblages ont été remaniés pour favoriser le chardonnay. Ainsi, pour élaborer des vins longs en bouche, des vins sans agressivité, ni amertume, ni astringence tels qu’il les aime, Nicolas Dubois  élève-t-il jusqu’à 2 ans tous ses chardonnays en fûts de chêne bourguignons* pour obtenir une meilleure concentration aromatique. De là vient ce fameux goût maison qualifié de Jeeper taste. Ses premières cuvées datent de 2014, des cuvées “nouvelle génération”, quatre champagnes bruts sans année exprimant toute la philosophie de la maison reconnaissables à ce goût unique (The Jeeper Taste).

* La Maison dispose de 750 pièces de 228 litres et 40 demi-muids de 600 litres, un parc qui augmente chaque année de 10 à 15 %.

Dans une démarche de viticulture raisonnée

Adeptes d’une viticulture raisonnée et en cours de certification « Viticulture Durable » HQE-HVE, Jeeper depuis 2015 n’utilise plus de désherbant et a réduit drastiquement ses quantités de produits phytosanitaires utilisés pour les traitements des vignes. A la rescousse, Violette, une jument de trait utilisée pour le labour des sols. De plus, Jeeper n’hésite pas à publier des rapports d’analyse de laboratoires accrédités à l’instar de sa cuvée Grand Rosé qui montrait en 2016 aucune trace détectée de substances dues à du désherbant. Voir aussi la Cuvée Naturelle certifiée bio assemblée avec 70 % de pinot noir et 30 % de chardonnay dosée en extra-brut. Fin 2015, Jeeper mettait en place un grand projet de réalisation de levures indigènes (issue de leurs propres vignes) afin d’obtenir des vins de meilleure qualité tout en renforçant une typicité et un goût maison dans un souci de différenciation.

Les quatre Jeepers

  • Jeeper Grand Assemblage : assemblage de 37 crus, expression parfaite des trois cépages champenois (chardonnay 60 %, pinot noir 25 %, pinot meunier 15 %. Dosage : Brut  7 g/l. Disponible en bouteille (75 cl).
  • Jeeper Grande Réserve : une sélection de 11 crus des meilleurs chardonnays de la Montagne de Reims, de la Côte des Blancs et du pays Vitryat (chardonnay 100 %). Dosage : Brut : 7 g/l. Disponible en coffret dégustation (3 demi-bouteilles), demi-bouteille (37,5 cl), bouteille (75 cl) et magnum (1,5 l).
  • Jeeper Grand Rosé : cette cuvée est élaborée avec la base du Blanc de Blancs (88 %) et assemblé avec du vin rouge maison, du pinot noir (12 %) vinifié en rouge. Dosage : Brut : 6 g/l. Disponible en bouteille (75 cl).
  • Jeeper Cuvée Naturelle : ce champagne est certifié Bio mais aussi IFS et BRC (pour la traçabilité des bouteilles). C’est un assemblage de chardonnay 30 % et de pinot noir 70 %. Non dosé : extra brut. Disponible en bouteille (75 cl).

La Maison travaille également sur de nouvelles cuvées à venir : un Premier Cru et un Millésime Grand Cru. Nécessitant un vieillissement plus long, ils patientent en cave jusqu’à exprimer la qualité souhaitée.

Les quatre Jeepers

Les quatre Jeepers symbolisés chacun par une couleur

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager