Champagne versus English sparkling wine ou le jugement de Paris

Champagne versus English sparkling wine

Une dégustation à l’aveugle, Champagne versus English sparkling wine

Champagne versus English fizz, eh oui et si on comparait ? C’est fait depuis avril 2016, un face à face historique Champagne versus English sparkling wine dans une compétition à l’aveugle qui s’est déroulée à Paris* et qui a mis à mal cette réputation que les vins anglais effervescents ne pouvaient se comparer au Champagne. In all my years writing about wine, I never would have believed that top French palates would take English sparkling wine for Champagne – it really is immensely exciting écrivait encore sous l’émotion, Matthew Jukes, journaliste et auteur très connu dans le monde du vin qui animait cette manifestation.

*Au restaurant Le Juvéniles, 47 rue Richelieu 75001  tenu par Tim Johnston, un écossais originaire de Annandale au sud-est de Glasgow, venu en France à 17 ans et installé rue de Richelieu depuis plus de 25 ans. Pour moi, dit-il le meilleur des compliments qu’on peut faire au Juveniles, c’est de dire qu’on s’y sent chez soi, it’s like home !

Oui, les anglais sont maintenant capables de produire quelques uns des meilleurs effervescents du monde.

Oui, les anglais sont maintenant capables de produire quelques uns des meilleurs effervescents du monde. Ici, lors d’une dégustation à l’aveugle entre Champagne et English sparkling wine à Paris en avril 2016, au restaurant Le Juvéniles.

Des sparkling wines pris pour des champagnes

Le Nyetimber Blancs de Blancs 2009

Le Nyetimber Blancs de Blancs 2009 confronté au Billecart-Salmon Grand Cru Blanc de Blancs

Première constatation, le jury de cette compétition à l’aveugle composé d’experts français a été littéralement bluffé en prenant les vins anglais pour des champagnes. Dans les 3 catégories (des vins comparables of course, mêmes cépages, même méthode de vinification !), les anglais sont arrivés premiers pour deux d’entre elles. Quant à la troisième, il fallut tirer au sort le vainqueur.

  • Dans la catégorie Blanc de Blancs, c’est un vin du Sussex, un Nyetimber Blancs de Blancs 2009 (vendu environ 40 £) confronté au Billecart-Salmon Grand Cru Blanc de Blancs (non millésimé vendu 58 €) qui marqua le plus les esprits. 13 des 14 membres du jury estimèrent que de toute évidence c’était un Champagne. Enfin, 9 déclarèrent préférer le Nyetimber contre 5 pour le Billecart-Salmon.
  • Dans la catégorie assemblage, un 2009 Ridgeview, Bloomsbury (Sussex) à prédominance chardonnay (assemblage complété de pinot noir et pinot meunier) vendu 32 € versus un Jacquesson Cuvée No. 738 (pinot noir, pinot meunier, chardonnay) vendu 40 €. La moitié du jury le prit pour un Champagne. Mais à la question lequel préférez-vous, impossible de les départager si ce n’est par tirage au sort.
  • Dans la catégorie Rosé, 2 rosés en compétition : un Gusbourne*, Rosé 2011, issu du pinot noir vendu 38 € opposé au Ayala Rosé Majeur, non millésimé (chardonnay, pinot meunier, pinot noir) vendu 37 €.  Même scénario que pour la catégorie précédente, la moitié des membres du jury prirent le Gusbourne Rosé pour le Champagne mais à la question, lequel préférez-vous, 9 désignèrent le Gusbourne contre 5 pour le Champagne. Gusbourne Estate est un domaine de  40 ha  à Appledore dans le Kent (district d’Ashford) et de 22 ha dans le Sussex. Gusbourne est depuis 2013, le premier et le seul producteur de vin anglais à être coté au AIM market du London Stock Exchange (Alternative Investment Market), marché non réglementé mais régulé.

Cette confrontation tombait un 23 avril, St George’s Day, fête oh combien symbolique pour les anglais. Si Saint Georges terrassa le dragon, ce jour là, en 2016, les anglais terrassaient un mythe : oui, ils sont capables de produire quelques uns des meilleurs effervescents du monde. Long live The Queen…and her British sparkling wine !

Un bis repetita placent en guise de post-scriptum

Une autre dégustation à l’aveugle* avait eu lieu quelques mois plus tôt, en octobre 2015, organisée par le magazine du vin Noble Rot (un magazine de la contre-culture). Elle avait déjà consacré les pétillants anglais face aux champagnes plaçant Hambledon Classic Cuvée (Hampshire) et Nyetimber Classic Cuvée 2010 (Sussex) devant Pol Roger, Veuve Clicquot et Taittinger.

*Des vins vendus autour de £40.

Résultats du Rotter’s Champagne versus English Sparkling Wine awards 2015

  • Hambledon Classic Cuvee* : 178.5
  • Nyetimber Classic Cuvee 2010* : 175
  • Pol Roger Brut Réserve : 173.5
  • Taittinger Brut Réserve : 173
  • Bérèche Brut Réserve : 167
  • Wiston Cuvee* : 166.5
  • Frerejean Frères Brut : 165.5 (Groupe Taittinger)
  • Marguet Cru Extra Brut* : 164
  • Gusborne Brut Reserve* 2010 : 160.4
  • Chartogne-Taillet Champagne Sainte-Anne : 160
  • Veuve Clicquot Brut Yellow Label : 159.5
  • Savart L’Ouverture : 150.5

*English sparkling wine

Hambledon Vineyard

Hambledon Vineyard dans le Hampshire est non seulement le lieu de la naissance du cricket mais également de l’industrie viticole anglaise. Le vignoble fut planté en 1952 en collaboration avec le champenois Pol Roger.

FacebookGoogle+Email