Dactylosphaera vitifolii (phylloxera)

Dactylosphaera vitifolii : puceron universellement connu sous le nom phylloxéra (vastatrix). Provenant par bateau d’Amérique du nord où il vivait sur des espèces de vigne naturellement résistantes*, ce puceron a anéanti à partir de 1865, la quasi-totalité des vignobles européens. Il provoqua une régression de la viticulture pendant des dizaines années.

Le cycle biologique de ce pou ténébrant (autre nom du puceron) est complexe. Ses différentes phases correspondent à l’évolution de générations successives. Il vit sur les feuilles de la vigne. Certaines générations de puceron se nichent à la racine de la vigne où elles créent des dégâts qui peuvent être mortels pour la plante. Une autre génération a des ailes ce qui lui permet de se propager sur de grandes distances et de causer des ravages à l’échelle de régions entières.

Après des essais de lutte par submersion des vignes, de culture dans les sables (sol peu apprécié par le Phylloxera, mais peu favorable à la production de raisin de qualité), puis d’injection de sulfure de carbone, la solution fut enfin trouvée : la greffe. On trouva la parade en introduisant, importés d’Amérique des plants de vigne résistant au phylloxéra sur lesquels les vignes européennes ont été greffées. Les porte-greffes les plus utilisés sont aujourd’hui :

  • le vitis riparia (d’Amérique du Nord), résistant au sol humide ;
  • le vitis berlandieri (du Texas), sol pauvre très calcaire ;
  • la sélection Teleki (de Hongrie).

Tous les vignobles détruits ont ainsi été replantés de cette manière.

*grâce à la formation rapide d’un liège de cicatrisation.

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.