Depardieu (Gérard Depardieu) vigneron et comédien

Gérard Depardieu, vigneron et comédien : ce fascinant personnage aussi multiple que la dizaine de passeports qu’il détient se dit belge, russe, ukrainien voire algérien. Les malveillants le taxent (mot approprié !) d’apatride, lui qui se veut libre.

Jean Carmet et Gérard Depardieu,

Jean Carmet et Gérard Depardieu, une amitié indéfectible (photo prise en 1990)

Combien sommes-nous à le croire ange vin plutôt que démon. Pour preuve l’amour qu’il porte à ses vignes angevines de Tigné, entre Saumur et Angers, dont le château (qu’il n’habite pas) meurtri par les guerres de religions ancre ses fondations au XVe siècle. Ne serait-il pas aussi tourangeau, notre Gérard attaché aux terres vigneronnes et au berton (cabernet franc) de son ami Jean Carmet trop tôt disparu ? D’ailleurs son désir de faire du vin, c’est à lui qu’il le doit. Ah les beaux jours… ces soirs de vendanges ! Pour sûr qu’il n’aurait pas désavoué ce parcours fait d’outrance, de coups de sang et de sulfureuses amitiés le gars Jean, lui qui aimait tant la gaudriole, les pieds de nez, les franches lippées quand la gouaille rimait avec Bourgueil ! Tigné que Jean Carmet lui fit découvrir il y a 25 ans est aujourd’hui son plus précieux repère. Carole Bouquet y avait sa retraite ; il lui arrivait d’y surgir en coup de vent, de s’inquiéter : comment ses bouteilles avaient passé l’hiver ? Des discussions sans fin avec l’ami Jean, Dominique Polleau, le maître de chai (alors maire de Tigné) et sa femme Jacqueline. Mais c’était avant !

Tigné, le château de Jean sans terre

Jean Carmet avait ses habitudes au château de Tigné, il avait sa cuvée, il y était un peu chez lui. Le domaine couvre 90 ha à 45 km au sud d’Angers et à 30 km au nord de Saumur. Le territoire de la commune est en appellations Anjou et Coteaux du Layon. Elle est bordée au nord par le Layon et voit se côtoyer le massif armoricain et le bassin parisien, une situation exceptionnelle qui offre une mosaïque de terroirs dont les fameux sables coquilliers appelés faluns. Le château est doté d’immenses caves (souvent d’anciens souterrains) et d’un équipement digne d’un grand château bordelais. Il bénéficie d’ailleurs des conseils de Michel Rolland, le célèbre œnologue de Pomerol, expert auprès de 300 domaines viticoles de part le monde. Sa production annuelle est estimée à 400 000 bouteilles. On y produit des vins de France (en toute liberté) : pinot noir, cabernet sauvignon (cuvée Confidence), chenin, chardonnay (cuvée L’Insoumis) ; des Anjou rouges : la cuvée Terres Chaudes issue du cabernet franc cultivé sur des terrains de faluns avec un élevage à 40 % fûts et 60 % cuves ; la célèbre cuvée Cyrano faite à partir de 80 % de cabernet franc et 20 % de cabernet sauvignon (des vignes d’environ 45 ans d’âge) élevée en fût de chêne pendant 24 mois ; des Anjou blancs (Les Maillones) ; des Rosés d’Anjou servis notamment en business class sur les vols de la Lufthansa ; des Coteaux du Layon (cuvées Frenais et Sweet Royal). Enfin, à quelques kilomètres de là, à Saumur, Gérard Depardieu a élaboré, avec Patrice Monmousseau, son bijou (dixit Gérard), un brut décliné en blanc et rosé : Taille Princesse (clin d’œil à sa grand-mère tailleuse de diamants), des fines bulles by Bouvet-Ladubay (filiale du géant indien United Breweries).

Château de Tigné

Château de Tigné entre Saumur et Angers. Gérard Depardieu le découvrit grâce au comédien Jean Carmet. Tigné est aujourd’hui son plus précieux repère.

Gérard hors la Loire

Mais voilà, séjourner au pays de Gargantua ouvre un appétit démesuré, insatiable, une soif de tout voir, tout boire, tout avoir. Une passion, à laquelle à l’instar du cinéma, il est resté fidèle. Pour se réconforter, rien de tel qu’un bon quarteron d’amis, dont quelques grands capitaines du monde viticole : en tout premier, le magnat Bernard Magrez, l’homme de Pape Clément et de quelques 40 châteaux de part le monde dont quatre grands crus classés dans le bordelais. Ils se sont associés en 2001 au sein d’une société Clés du Terroir.

Le patrimoine viticole de Gérard Depardieu (la liste ci-dessous est loin d’être exhaustive) s’étend au bordelais : la cuvée Confiance en Premières-Côtes-de-Blaye ; à Lussac-Saint-Émilion, le château la Croix de Peyrolie, une cuvée d’exception de 1,3 ha qu’il partage avec Bernard Magrez et Michel Rolland. En Languedoc à Aniane, berceau des grands vins de l’Hérault, il s’était porté acquéreur de 3 ha avec 4 autres propriétaires dont le maire d’Aniane. Rappelons qu’il y a quelques années, la population d’Aniane avait rejeté le projet d’installation du géant américain Mondavi. Il avait baptisé son vin du Languedoc le Bien décidé en hommage à son père. Tout a été vendu en 2013. Il lui reste encore quelques hectares de vignes dans les Pyrénées-Orientales, sur le territoire du Canigou-Fenouillèdes à Montner.

Gérard hors les murs

Quittant la France, l’acteur est aussi présent en Espagne dans la région de Toro en Castille et Leon (cuvée Spiritus Sancti) et du Priorat en Catalogne (cuvée Sine Nomine) ; au Portugal (le Douro) ; au Maroc, Lumière d’Atlas, en appellation Guerrouane. En Algérie, il a abandonné les 150 ha à Tlemcen qu’il possédait avec son ami, l’ex-milliardaire algérien Rafik Khalifa (en prison aujourd’hui). Faudrait-il ajouter l’Argentine : Mendoza (Mi Diferencia), une parcelle de 2,3 ha plantée de malbec. Récemment, les rumeurs prétendent qu’il aurait acquis plusieurs vignobles en Ukraine, à proximité du village d’Ouglovoe. Enfin (mais y aura-t-il une fin !) sur l’île de Pantelleria au large de la Sicile et de la Tunisie, Gérard Depardieu serait-il un peu jaloux du remarquable Passito di Pantelleria (un vin liquoreux passerillé issu du muscat d’Alexandie connu sous le nom de zibbido) que la comédienne Carole Bouquet son ancienne compagne y produit sous le nom de Sangue d’Oro.

Ce que je désirais avant tout, c’était non pas être propriétaire, mais travailler sur de petites parcelles. La dimension permet de découvrir des régions, des hommes et offre une proximité, une intensité plus grande avec la vigne explique volontiers Gérard Depardieu.

De la vigne à l’assiette

Restaurant Le Bien Décidé, le restaurant de Gérard  Depardieu

Restaurant Le Bien Décidé, le restaurant de Gérard Depardieu, rue du Cherche-Midi à Paris, à quelques maisons de son hôtel particulier

En bon vivant, Gérard a franchi le pas. A Paris, il possède La Fontaine Gaillon et l’Écaille de la Fontaine à deux pas de l’Opéra Garnier en association avec Bernard Magrez et Roger Zannier (installé en Suisse, il a fait fortune dans le textile). Rue du Cherche-Midi, dans le 6e arrondissement, cette rue rebaptisée rue Depardieu y voit son hôtel particulier (en vente) mais aussi une poissonnerie le Moby Dick (à l’angle de la rue du Cherche-Midi et de la rue Dupin) et son célèbre bar à vin Le Bien Décidé, enseigne qui évoque le souvenir de son père (son sobriquet en tant que Compagnon du Tour de France). Et pour brouiller un peu plus les pistes, au 110, cette épicerie fine japonaise qu’il a montée avec le groupe Issé ! N’est-il pas le coprésident de l’Association des amateurs de saké ? Par Toutatis quel personnage !

La vie d’un apatride

En 2014, il a tourné une série gastronomique pour Arte avec son complice Laurent Audiot chef de la Fontaine Galion à Paris (un restaurant qui appartient à Gérard Depardieu). Ensemble ils sont partis à la rencontre des terroirs et de leurs producteurs. Résultat, une série de dix documentaires culinaires de 43 mn tournés dans toute l’Europe pour une diffusion programmée en septembre 2015 : à l’opposé en dit Gérard Depardieu de tout ce qui se fait actuellement (ce que le comédien-vigneron qualifie de gastroporn). Il a aussi en octobre 2014 publié une émouvante autobiographie au titre évocateur : Ca s’est fait comme ça chez Xo Editions.

Son hôtel particulier rue du Cherche-Midi en vente

Il a mis en vente son hôtel particulier* rue du Cherche-Midi pour 50 millions d’€ : 1800 m2 comprenant l’Hôtel de Chambon du XIXe siècle (inscrit aux monuments historiques) avec jardin et terrasses, 20 pièces dont 10 chambres, ascenseur et piscine intérieure. Il a également annoncé qu’il allait ouvrir un restaurant à Moscou.

*Son hôtel particulier, rue du Cherche-Midi qui pourrait aussi devenir une « fondation culturelle russe ».

ça s'est fait comme ça l'autobiographie de Gérard Depardieu

ça s’est fait comme ça
l’autobiographie de Gérard Depardieu parue en 2014

Share

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.

Share
Share