Fiefs Vendéens AOC Fiefs Vendéens (Loire)

Le cardinal de Richelieu

Le cardinal de Richelieu fit don aux pauvres des vignobles de son évêché

Les Fiefs Vendéens ont été promus AOC depuis la récolte 2011. Cette appellation du département de la Vendée se décline en rouge, rosé et blanc. Les vins des Fiefs, dont l’ancienne dénomination étaient fiefs du Cardinal, rappellent que ces terres furent celles du cardinal de Richelieu qui fit don aux pauvres des vignobles de son évêché. A vingt ans, il était déjà évêque de Luçon (mais ordonné prêtre et évêque que 2 ans plus tard !), de 1606 à 1623 après la défection de son frère.

La viticulture vendéenne connaîtra un essor important au XIXe siècle couvrant 18 000 ha en 1880 (avant l’attaque du phylloxéra). Le vignoble fut ensuite reconstitué sur les coteaux les mieux exposés, avec des plants greffés des cépages traditionnels, auxquels s’ajoutèrent principalement gamay, chardonnay, cabernet sauvignon et, selon les secteurs, sauvignon (Vix), grolleau gris (Brem).

Entre Nantes et La Rochelle

Les Fiefs vendéens sont implantés le long du littoral atlantique (à mi-chemin entre Nantes et La Rochelle). Ils regroupent  cinq vignobles (car rejoint en 2011 par un nouveau terroir, Chantonnay). Cinq terroirs qui se situent sur la toute dernière butte du Massif armoricain avant le Marais poitevin. Ainsi, au sud de la Vendée et au cœur de l’une des plus petites superficies viticoles de France, près de 20 viticulteurs et négociants cultivent cette appellation qui s’étend sur presque 500 ha. Sur le plan géologique, la zone géographique est relativement homogène, implantée sur le rebord du socle armoricain cristallin au contact de formations jurassiques calcaires. Le substratum géologique est composé surtout de schistes et de rhyolites, parfois de gneiss et d’amphibolites*, voire de calcaires.

*Les Amphibolites sont des roches métamorphiques qui résultent de la cristallisation de roches magmatiques.

Fifs Vendéens

Les Fiefs Vendéens ont obtenu le statut d’AOC en 2011

Un cépage original, la négrette

L’encépagement à base de gamay, de cabernet et de pinot noir donne des vins rouges ou rosés, limpides, fins et fruités, qui fleurent bon les vacances (90 % de la production). Gamay, cabernet, pinot noir, grolleau gris et chardonnay sont les cépages dominants des Fiefs vendéens. Les blancs (10 % de la production) sont faits de chenin renforcés de melon, de chardonnay et de grolleau. Ils sont légers, secs, un brin perlants. On les appelait jadis franc blanc, des vins de cale qui accompagnaient marins et pêcheurs, car réputés pour tenir la marée. Mais que fait ici la négrette , ce cépage du sud-ouest si loin de ses terres de prédilection (le Frontonnais qui fournit les vins de Toulouse) ? Il est l’originalité, le fil conducteur de ce vignoble vendéen. Il est appelé ici  le ragoûtant. Il reste en faible pourcentage en toutes régions et plus particulièrement sur l’appellation de Mareuil.

Cinq Fiefs, cinq typicités, cinq mousquetaires

L’appellation des Fiefs Vendéens se décline en  cinq entités bien distinctes. Bénéficiant d’un ensoleillement supérieur à la moyenne nationale, les blancs, rosés ou rouges des 5 régions sont des vins légers à boire, souvent jeunes aux bouquets, arômes et corps bien différents, parfois vins de garde suivant les  millésimes ou les vinifications.Des rives de l’Atlantique que Brem-sur-Mer domine, aux coteaux du Lay où s’accrochent Mareuil et Chantonnay, en passant par le marais de Vix, les Fiefs Vendéens s’étendent jusqu’à Pissotte, terroir le plus méridional de l’appellation.

Carte Fiefs Vendéens

Carte des Fiefs Vendéens. Chantonnay n’y figure pas encore. Son vignoble se situe entre Mareuil à l’ouest et Pissotte au sud-est (Carte : Cyril5555 — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons)

I/Brem-sur-Mer Fiefs Vendéens

Ce fief côté océan, terre d’embruns et dont l’air marin a une influence particulière sur la vigne produit des vins blancs secs marqués par une pointe d’iode. Issus des vignes basses de grolleau gris et de chenin, ces vins limpides et frais présentent aussi un léger arôme de pomme. Pinot noir, gamay et  cabernet franc fournissent ici  des rosés légers et des rouges  parfois très soutenus. Ce secteur avec 80 ha en appellation Fiefs Vendéens couvre les communes de :

  • Brem-sur-Mer
  • Brétignolles-sur-Mer
  • L’île d’Olonne
  • Olonne-sur-Mer
  • Vairé

Liste non exhaustive des producteurs sur ces différentes communes

  • Domaine des Garennes (Gaël Crochet)
  • Domaine Saint-Nicolas (Antoine & Thierry Michon)
  • Domaine des Granges (Christian & Delphine Nobiron)
  • Domaine Lux en Roc (Jean-Pierre Richard)
  • Domaine de la Rose St-Martin (Denis Roux)
    Brem-sur-mer, le domaine Saint-Nicolas

    Brem-sur-Mer, le domaine Saint-Nicolas situé sur la commune de l’Ile d’Olonne en bordure d’anciens marais salants du Pays des Olonnes. Son vignoble s’étend sur 32 ha en culture biodynamique

II/Mareuil-sur-Lay Fiefs Vendéens

Ce fief au sud de la Roche-sur-Yon,  sur des sols schisteux qui effleure la terre, est le pays des vins rouges et rosés pleins de caractère et de personnalité, ainsi que quelques blancs plus confidentiels. Les cépages dominants  cabernet, gamay ou pinot noir, donnent des vins gouleyants au nez fruité avec un arôme de cassis souvent remarquable. Le chenin et le chardonnay sont en assemblage pour des blancs de bonne structure. Avec 330 ha en appellation Fiefs Vendéens, il s’étend sur les communes de :

  • Chaillé-sous-les-Ormeaux
  • Champ-Saint-Père
  • Château-Guibert
  • La Couture
  • Mareuil-sur-Lay
  • Dissais
  • Rosnay
  • Saint-Florent-des-Bois
  • Le Tablier

Liste non exhaustive des producteurs sur ces différentes communes

  • Domaine de la Cambaudière (Michel Arnaud)
  • Château de Rosnay (Christian & Olivier Jard)
  • Vignoble Macquigneau-Brisson (Hubert Macquigneau & Daniel Brisson)
  • Domaine du Prieuré (Alain Maraquin)
  • Clos des Chaumes (Fabien Murail)
  • Vignobles Mourat (Jérémie Mourat)
  • Domaine de la Gracière (Guy & Marina Ordronneau)
  • Domaine des Jumeaux (Jean Marc Tard)
  • Domaine de Pierre Folle (Jean François & Maguy Tessier)

    Mareuil-sur-Lay, Fiefs Vendéens, Domaine Mourat,

    Mareuil-sur-Lay, Fiefs Vendéens, Domaine Mourat, le Clos Saint-André

III/Pissotte Fiefs Vendéens

Il est attenant par le nord à Fontenay-le-Comte. Ici le sol est très profond et la vigne doit aller le chercher à travers une épaisse couche de terre argileuse. Ce Fief est surtout connu pour ses rosés fruités et ses blancs légèrement perlant. Il couvre avec 24 ha en appellation Fiefs Vendéens, la seule commune de Pissotte. On y recense une seul producteur :

  • Domaine Coirier (Mathieu Coirier)

IV/Vix Fiefs Vendéens

Fiefs Vendéens, Vix, le Domaine Mercier

Fiefs Vendéens, Vix, le Domaine Mercier

À Vix (au sud de Fontenay-le-Comte), les vignes se développent sur un îlot calcaire favorable aux blancs avec des notes de pierre à fusil. On y trouve comme autres cépages, sauvignon et négrette. Avec 40 ha en appellation Fiefs Vendéens, ce secteur de Vix couvre les communes de :

  • Auzay
  • Longèves
  • Le-Poiré-sur-Velluire
  • Vix

 

Un seul producteur recensé :

  • Vignobles Mercier (Frantz Mercier)

A noter que ces vins de Vix et Pissotte sont plus confidentiels. Ce sont des vins généreux aux arômes tendres et fleuris, provenant des mêmes cépages que les autres régions avec en plus le sauvignon (Vix) et le melon (Pissotte).

V/Chantonnay Fiefs Vendéens

Pour ce cinquième et dernier mousquetaire, ce fief regroupe une trentaine d’hectares sur les coteaux du Lay à Chantonnay, les plus élevés de Vendée (Domaine de la Barbinière). Avec 25 ha en appellation Fiefs Vendéen, le secteur de Chantonnay couvre les 2 communes de :

  • Chantonnay
  • St-Philibertdu-Pont-Charrault

et un seul producteur :

  • Domaine de la Barbinière (Philippe, Vincent & Alban Orion)

    Vincent et Alban Orion vignerons récoltants du Domaine de la Barbinière

    Vincent et Alban Orion vignerons récoltants du Domaine de la Barbinière à Saint-Philbert-du-Pont-Charrault au coeur du Bocage Vendéen. Le vignoble de 30 ha est réparti sur les coteaux du Lay à Chantonnay.

Les chiffres 2014

Le Clos des Chaumes à Mareuil, Fiefs Vendéen 2013

Le Clos des Chaumes de Fabien Murail à Mareuil, Fiefs Vendéens 2013

Production annuelle moyenne : 22 000 hl

  • Densité de plantation moyenne : 5000 pieds/ha
  • Rendements autorisés : 60 hl/ha : Blancs & Rosés et 55 hl/ha : Rouges
  • Production totale : 21 434 hl

Répartition de la production par couleur :

  • Blanc 3674 hl soit 17% (490 000 bouteilles)
  • Rosé 9729 hl soit 45,5% (1,3 million de bouteilles)
  • Rouge 8031 hl soit 37,5% (1,07 millions de bouteilles)

La semaine à la vendéenne

Depuis l’obtention de l’AOC en 2011 et leur sorti d’Interloire en janvier 2013, les Fiefs Vendéens organisent leur communication sur le thème : Très Loire, très Vendée ! Ils organisaient en mars 2015, la première édition de la semaine à la vendéenne. Elle a eu lieu à Nantes dans une trentaine de bars, caves et restaurants partenaires de la ville avec possibilité pour les nantais de déguster les vins des 5 terroirs vendéens : Brem, Chantonnay, Mareuil, Pissotte ou Vix.

FacebookGoogle+Email

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.