Jurançon (le Jurançon) sud-ouest

Le Jurançon vignoble des Pyrénées, non loin de Lourdes et de Biarritz est situé au sud de Pau, entre le gave de Pau et le gave d’Oloron. Il s’étend sur une quarantaine de kilomètres. Sous l’appellation Jurançon  (il existe une AOC Jurançon sec) se retrouve le légendaire vin de baptême d’Henri IV, un vin moelleux élaboré à partir de raisins surmaturés (surmaturation tardive par passerillage).

Vin de baptême du roi Henri IV “vray béarnais”

Henri IV jeune, né en 1553 à Pau

Henri IV jeune, né en 1553 à Pau

Un vin qui est entré dans l’Histoire à la naissance d’Henri IV en 1553 lorsque son grand-père, Henri II d’Albret, lui a frotté les lèvres avec de l’ail avant de lui en faire boire quelques gouttes lors de son baptême. Cette histoire provient d’un texte du tout début du XVIIe siècle de l’historien Pierre Victor Palma Cayet né en 1525 et auteur de l’ Heptaméron de la Navarride (Histoire de la Navarre). Il écrit : Ainsi vint ce petit prince au monde, sans pleurer ni crier,… (son grand-père) luy bailla un cap d’aïl, dont il lui frotta ses petites lèvres, lesquelles se fripèrent l’une contre l’autre, comme pour sucer ; ce qu’ayant vu le Roy… luy présenta du vin dans sa coupe ; à l’odeur ce petit prince bransla la teste comme peut faire un enfant ; et lors le dit sieur Roy dit « Tu seras un vray béarnais ».

Trois types de terroirs

Le Jurançon occupe le Piémont Pyrénéen. Son vignoble est composé d’une multitude de parcelles blotties dans des combes ensoleillées. La vigne très dispersée s’étage à partir de la terrasse du château de Pau, parmi les palmiers, les bananiers (même si les bananes ont du mal à mûrir !), citronniers, figuiers et mimosas avec pour toile de fond, la chaîne des Pyrénées. La plupart des vignes à une altitude moyenne de 300 m, sont orientées au sud à l’abri des vents d’ouest. Elles sont plantées en terrasses ou dans le sens de la pente comme autrefois sans terrassement préalable grâce notamment au tracteur à chenilles étroit. On recense trois types de terroir aux sols argileux, calcaire et très caillouteux (des galets roulés portés par les torrents et les glaciers pyrénéens). D’abord tout proche de Pau, la Chapelle de la Rousse, aux vins à l’acidité marquée. Puis, à l’ouest, les vins de Monein qui possède un gras prononcé. Enfin, au sud, les vins de Lasseube, reconnus pour leur fruité.

La surface actuelle du vignoble est estimée à 1300 ha couvrant le terroir de 25 communes entre le Gave de Pau et d’Oloron et pourrait s’étendre jusqu’à 6000 ha. D’ailleurs,  de 2006 à 2012, la surface de l’AOC a augmenté de près de 8  %. La production annuelle tourne autour de 7,5 millions de bouteilles.

Le vignoble du Jurançon dans la région de Pau

Le vignoble du Jurançon dans la région de Pau

Les 25 communes de l’appellation Jurançon

  • Abos
  • Arbus
  • Artiguelouve
  • Aubertin
  • Bosdarros
  • Cardesse
  • Cuqueron
  • Estialescq
  • Gan
  • Gelos
  • Haut-de-Bosdarros
  • Jurançon
  • Lacommande
  • Lahourcade
  • Laroin
  • Lasseube
  • Lasseubetat
  • Lucq-de-Béarn
  • Mazères-Lezons
  • Monein
  • Narcastet
  • Parbayse
  • Rontignon
  • Saint-Faust
  • Uzos

    Le Jurançon à l'approche de Monein

    Vignoble à l’approche de Monein (Photo FC)

Une conduite en hautain

Si de belles arrière-saisons permettent des vendanges tardives, les redoutables gelées de printemps nécessitent une protection des jeunes pousses. Pour cela, on laisse pousser la vigne à grande hauteur en la palissant sur des poteaux d’acacias et de châtaigniers en forme de croix (une conduite en hautain). Le feuillage peut alors atteindre jusqu’à 2,30 m de haut. Résultat, un vignoble étonnant à l’aspect plutôt étrange !

Petit et gros manseng

Petit manseng

Petit manseng du Cru Lamouroux à Jurançon

Au fur et à mesure des replantations, les vieux cépages locaux très aromatiques et très concentrés, à maturité tardive gagnent du terrain. C’est le cas du petit manseng, cépage à petites baies et à la peau épaisse très apte au passerillage en passe de devenir le cépage principal de l’appellation. Il occupe aujourd’hui 30 % du vignoble. Le gros manseng cépage de base des Jurançon secs et des Jurançon moelleux jeunes représente 55 % de l’encépagement auxquels il convient d’ajouter le courbu, le camaralet et le lauzet. Le gros manseng plus productif a toujours été plus répandu. Assemblé au courbu, il donnait des vins doux bus jeunes dans toutes les auberges du Pays ; le petit manseng se voyait réserver aux cuvées à mettre en bouteilles.

Du Jurançon sec aux vendanges tardives

Jurançon moelleux

Un Jurançon moelleux issu du petit manseng du Clos Pelat à Aubertin (Photo FC)

Sous l’action du vent du sud appelé le foehn, se produit en automne (avec l’aide d’un soleil généreux), une concentration des sucres par évaporation de l’eau. C’est ce qu’on appelle le passerillage sur pied. Les vendanges par tries successives* peuvent être retardées jusqu’à la Toussaint et au-delà, parfois en décembre sous la neige. La mention Vendanges Tardives n’a été obtenue qu’en 1996 avec un rendement moyen de 12 hl/ha alors qu’il ne reste plus que 8 à 10 grappes par pied, présentant une richesse minimale de 272 gr/l (équivalent à 16° d’alcool). Les moelleux traditionnels sont fermentés et élevés sur lies, un an en cuve. La majorité des moelleux issus du petit manseng sont élevés après fermentation en barriques pendant un an voire 18 mois pour les cuvées de prestige.

*La première  trie à partir de mi-septembre sert à l’élaborer un Jurançon Sec (le rendement de base est fixé à 60 hl/ha) et un Jurançon Doux légers au rendement de base à 60 hl/ha. La deuxième et troisième trie donne naissance à des Jurançon Doux mais plus riches jusqu’aux qu’aux Vendanges Tardives.

Avec une surprenante pointe d’acidité

A l’instar des vins issus des vendanges tardives, le Jurançon moelleux à la couleur jaune or et à la vivacité surprenante est un vin riche, doux et dense. Il est toutefois plus acide que ses homologues bordelais et périgourdin. Il peut donc être bu tout au long d’un repas, ce qui en fait tout son charme. On y découvre des arômes de figues sèches, de mandarine et de fruits confits sur un léger fond de fumé. Il  évoluera sur des nuances de noyau de pêche et de fruits exotiques. Il se conserve avec bonheur une bonne vingtaine d’années.

La coopérative de Gan et la Route des vins du Jurançon

La cave coopérative de Gan vinifie et commercialise 52 % de la surface et 55 % de la production de l’AOC. Les vignerons indépendants quant à eux ont ouvert leur Maison des vins en 1997 dans une très vieille halte pour pèlerins. Ils ont également aménagé leur route des vins : la Route des vins du Jurançon*,  véritable acteur du développement territorial. Elle rassemble 61 vignerons indépendants sur les 65 de l’appellation (ils produisent 40 % du volume), ainsi que le groupe Castel et son unité de vinification et de vente basée à Monein.

*La création en 1986 de cette Route des vins correspondait à l’émergence d’une jeune génération de vignerons. Ils prirent conscience début des années 80 de l’énorme potentiel de leur terroir en investissant massivement dans le développement moderne de leurs vins.

Carte de la Route des vins du Jurançon

Carte de la Route des vins du Jurançon

Liste non exhaustive et par commune des producteurs de Jurançon

ARBUS

  • Château d’ABOS : Régis LAFON (05 59 83 08 13 / 06 79 27 99 23)

AUBERTIN

  • LES JARDINS DE BABYLONE : Louis-Benjamin Dagueneau & Guy Pautrat (05 59 04 28 15)
  • Domaine BORY : Hugo & André PEYROUTET (05 59 82 70 58)
  • Domaine REYAU : Émile BASCOURRET (05 59 82 70 18)

CARDESSE

  • Clos CASTET : Alain LABOURDETTE (05 59 21 33 09)
  • Clos MARIE-LOUISE – Château LAPUYADE : Jean-Joseph AURISSET (05 59 21 32 01)

CUQUERON

  • Clos BELLEVUE : Olivier & Jean MUCHADA  (05 59 21 34 82)
  • Clos BENGUÈRES : Thierry BOUSQUET (05 59 21 43 03)
  • Château de CUQUERON : Hervé REINSBERGER (05 59 21 33 42 / 06 79 48 51 97)
  • Domaine PEYRETTE : Patrick PEYRETTE (05 59 21 31 10)

GAN

  • Clos HUSTÉ : Olivier COURS-HUSTÉ (05 59 21 75 52)
  • Château JOLYS – Société LATRILLE : Marion & Pierre-Yves LATRILLE (05 59 21 72 79)
  • Domaine LATAPY : Irène GUILHENDOU (06 23 22 07 29)
  • Domaine MONDINAT : Alain MONDINAT (05 59 21 71 53)

GELOS

  • Domaine de SARROS : Joël Brun (05 59 06 06 40)

JURANÇON • Chapelle de Rousse

  • Domaine BAZAILLACQ : Alexis & Jean-Luc BAZAILLACQ (05 59 83 06 30)
  • Clos LABRÉE : Thomas, Michèle & Bernard PISSONDES (05 59 21 61 47)
  • Cru LAMOUROUX : Monique, Richard & Pierre-Yves ZIEMEK-CHIGÉ (05 59 21 74 41)
  • LAPEYRE : Jean-Bernard LARRIEU (05 59 21 50 80)
  • Camin LARREDYA : Jean-Marc GRUSSAUTE (05 59 21 74 42)
  • Château de ROUSSE : Marc & Olivier LABAT (05 59 21 75 08)
  • Clos THOU : Henri LAPOUBLE-LAPLACE (05 59 06 08 60)

    Les jurançons du Clos Lapeyre

    Les Jurançons du Clos Lapeyre, 17 ha en agriculture biologique sur les versants escarpés face aux Pyrénées à La Chapelle de Rousse-Jurançon

LAHOURCADE

  • CANCAILLAÜ – Clos de la VIERGE : Anne-Marie BARRÈRE (05 59 60 08 15)
  • HAUT BERBA : Vincent MAYSOUNAVE (05 59 60 36 87 / 06 85 67 03 76)

LAROIN

  • Domaine de SOUCH : Yvonne HÉGOBURU (05 59 06 27 22)

LASSEUBE

  • Domaine BELAIR : Jérémy BELAIR (05 59 04 20 94)
  • Domaine BORDENAVE-COUSTARRET : Isabelle & Sébastien BORDENAVE-COUSTARRET (05 59 21 72 66)
  • Domaine de CABARROUY : Freya SKODA & Patrice LIMOUSIN (05 59 04 23 08)
  • Domaine TINOU : Serge HONDET (05 59 04 21 77)

LUCQ DE BÉARN

  • Domaine LARROUDÉ : Christiane & Julien ESTOUEIGT (05 59 34 35 40)

MONEIN

  • Domaine BELLAUC : Gil SCHEFCHEN (09 64 40 46 77)
  • Domaine BELLEGARDE : Pascal LABASSE (05 59 21 33 17)
  • Domaine BORDENAVE : Gisèle BORDENAVE (05 59 21 34 83)
  • Domaine de BOURRASSOT : Jérôme GOURRIA (05 59 21 48 78 / 06 31 93 39 32)
  • Domaine BRU-BACHÉ : Claude LOUSTALOT (05 59 21 36 34)
  • Domaine CAPDEVIELLE : Didier CAPDEVIELLE (05 59 21 30 25)
  • Domaine CASTÉRA : Pierrette & Christian LIHOUR (05 59 21 34 98)
  • Domaine CAUHAPÉ : Henri RAMONTEU (05 59 21 33 02)
  • CONFRÉRIE DU JURANÇON : CANON DE MONTANIN (05 59 21 34 58)
  • Domaine GAILLOT : Jean-Louis GAILLOT (05 59 21 31 69)
  • Domaine GANADÉ : Bernard & Henri LABORDE-GANADÉ (05 59 21 31 67)
  • Domaine GUIRARDEL : Françoise CASAUBIEILH (05 59 21 31 48)
  • Château LAFITTE : Brigitte ARRAOU (05 59 21 49 44)
  • Clos LAPLUME : André LAPLUME (05 59 21 27 60)
  • Domaine de MALARRODE : Gaston MANSANNÉ (05 59 21 44 27)
  • Domaine MONTAUT : Fernand MONTAUT (05 59 21 38 17)
  • Domaine de MONTESQUIOU : Sébastien & Fabrice BORDENAVE-MONTESQUIEU (05 59 21 43 49)
  • Domaine NIGRI : Jean-Louis LACOSTE (05 59 21 42 01)
  • Domaine NOMBOLY-TRAYDOU : Albert NOMBOLY & Pierre SAMSON (05 59 21 35 98)
  • Clos ORGAMBIDE : Jean PEYROUTET (05 59 21 43 97)
  • Domaine PLACÉ-LECIGNE : Alain PLACÉ (05 59 84 08 20)
  • Domaine RICARDE : Jean-Louis RICARDE (05 59 21 30 47)
  • Domaine SOUREILH : Marcel CARRASQUET (05 59 21 34 07)

 UROULAT

  • Marie & Charles HOURS (05 59 21 46 19)

PARBAYSE

  • Domaine BARTHÉLÉMY : Olivier TESSIER (05 59 21 42 67)

SAINT-FAUST

  • Domaine BOUSQUET : Jean-Pierre BOUSQUET (05 59 83 05 56)
  • Domaine BURGUÉ-SÉRÉ : Annie & Jean SÉRÉ (05 59 83 06 40)
  • Domaine HAUGAROT : Jean-Pierre PROHARAM (05 59 40 69 10 / 06 80 40 87 00)
  • Cru LAROSE : Chantal PEYROUTET-DAVANCENS (05 59 83 12 06)
  • Domaine VIGNAU LA JUSCLE : Michel VALTON (05 59 83 03 66)

    Aubertin

    Jurançon, vignoble à Aubertin (Clos Pelat), face à la chaîne des Pyrénées (Photo FC)

 

FacebookGoogle+Email