Lurton (Pierre) Cheval Blanc et Yquem

Clos-Fourtet à Saint-Emilion

Clos-Fourtet à Saint-Emilion

Pierre Lurton, figure emblématique du bordelais ! Il dirige deux de ses plus grands crus, Cheval Blanc (depuis 1991), Premier Cru classé à Saint-Émilion, et depuis 2004 celui qui est considéré comme le plus grand vin blanc du monde, Château d’Yquem* à Sauternes. Pour lui, sans aucun doute, il a touché le ticket royal. Pierre Lurton qui se prédestinait à la médecine, arrêtait à 22 ans ses études pour la vigne. Sous l’œil bienveillant de son oncle, André Lurton, il fit ses classes à l’école d’Émile Peynaud certainement le plus grand œnologue que la terre bordelaise ait porté (décédé à 92 ans en 2004). Il resta 11 ans au Clos Fourtet (Saint-Emilion, Premier Grand cru), une propriété familiale.

De Cheval Blanc…

En 1991, les héritiers de la famille Fourcaud-Laussac, alors qu’il n’a que 34 ans lui proposent, la direction Cheval Blanc, Premier Grand Cru Classé A de Saint-Emilion. Cette direction sera reconduite en 1998 lorsque Bernard Arnault et Albert Frère achètent Cheval Blanc. C’est lui aujourd’hui qui avec la simplicité mais aussi la fierté d’un promoteur de génie, nous fait découvrir le nouveau chai dont il a rêvé : un chai du XXIe siècle ! Il a été conçu par le grand architecte Christian de Potzamparc. Il faut imaginer une colline dans le prolongement du château Cheval Blanc au sommet de laquelle a été planté un jardin d’apparat. Rien de choquant, tout semble fondu dans la nature même du vignoble. A l’intérieure de cette cathédrale sous terre, on y trouve un outil de travail fonctionnel pour vinifier les 44 parcelles grâce à 52 cuves en béton en forme d’amphore. En plongeant dans le sous-sol, un chai à barriques de 1300 m2 pouvant accueillir 850 fûts.

Pierre Lurton à Cheval Blanc dans le nouveau chai, oeuvre du grand architecte Christian de Portzamparc

Pierre Lurton à Cheval Blanc dans le nouveau chai, oeuvre du grand architecte Christian de Portzamparc

au Château d’Yquem

Château d'Yquem

Château d’Yquem. Il est dirigé par Pierre Lurton depuis 2004

Devenu l’homme de confiance de Bernard Arnault (LVMH), il reprend à Yquem*, la prestigieuse histoire de ce cru exceptionnel qui fut si longtemps orchestrée par la longue lignée des Lur-Saluces. Il en devint d’abord gérant avant d’en prendre la présidence en 2004 : on ne détient pas la vérité dans ce genre de cru ; le plus grand progrès que l’on puisse accomplir, c’est d’aller encore plus loin dans notre démarche viticole de qualité, puisque nous sommes dans un écosystème exceptionnel. Rares sont les endroits sur cette terre combinant si intimement terroir et climatologie. Ce que déclarait Pierre Lurton, il le mit en pratique. Innovation commerciale (les première ventes en primeur pour Yquem); innovations techniques en supprimant  tôt dans la saison les baies qui se chevauchent pour homogénéiser le botrytis, ou encore le mutage à chaud qui permet de préserver les arômes d’agrumes, de raisin et de tilleul.

* Château d’Yquem, ce prestigieux domaine du Sauternais couvre autour du château, du haut de ses trois croupes les plus élevées de l’appellation, environ 125 ha en vignes (sémillons 80 %, sauvignons 20 %). Chaque année les vendanges sont effectuer par   les mêmes équipes effectuant jusqu’à 10 tries successives pour ne conserver que les grains botrytisés (atteints par la pourriture noble). Les rendements sont particulièrement faibles et donnent, selon les années, un verre par pied de vigne. La production est d’environ 80 000/90 000 bouteilles. A noter qu’au château d’Yquem, pour élaborer cette extravagance, “de la lumière bue” selon Frédéric Dard, un maître de chai exceptionnel depuis 1998, Sandrine Garbay, une autre révolution à Yquem !

Manager et gentleman farmer

Pierre Lurton

Pierre Lurton dans les chais de son château Marjosse dans l’Entre-deux-Mers.

Père d’une famille de six enfants, passionné de voile et d’équitation, il vit dans son château Marjosse au milieu de ses vignes d’Entre-deux-Mers (65 ha, 49 en rouge et 17 en blanc), dans cet endroit entre Dordogne et Garonne qu’on qualifie de Petite Toscane. Partagé entre Cheval Blanc et Yquem, il dirige également Cheval des Andes en Argentine (issu de l’alliance entre La Bodega Chandon du groupe LVMH et de Cheval Blanc). Les vins de Cheval des Andes sont élaborés à partir du malbec et  du cabernet sauvignon issus du vignoble de “Las Compuertas” situé près de Mendoza, au pied de la Cordillère des Andes. Les vignes de malbec, certaines vieilles de 80 ans, n’ont jamais été greffées. Pierre Lurton a encore le temps de conseiller quelques domaines du bout du monde, en Afrique du Sud, Nouvelle Zélande ou encore en Californie.

 

Terre des Andes en Argentine

Cheval des Andes en Argentine provient du vignoble Las Compuertas qui est situé dans la sous-région de Vistalba à Mendoza (Photo fournie par le domaine)

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.