Malle (château de), Sauternes (Bordeaux), Deuxième Cru

Malle (château de) AOC Sauternes (Bordeaux), Deuxième Cru (classement de 1855), blanc liquoreux : le château de Malle, situé sur la commune de Preignac en Gironde, est un domaine viticole qui bénéficie  d’un emplacement privilégié puisque ses vignes s’étendent sur les communes de Preignac et de Fargues. Seuls 28 hectares sont consacrés à l’élaboration du Sauternes. Le terroir sur un plateau de moyenne altitude vallonné est argilo-graveleux sur un sous-sol siliceux. Les cépages (69 % sémillon, 28 % sauvignon et 3% muscadelle) sont âgés en moyenne de 30 à 40 ans et la densité est de 6600 pieds à l’hectare.
Les vendanges selon la tradition, sont faites à la main, par tries successives, chaque grain n’étant cueilli que parfaitement “rôti”. Selon les années, 3 à 5 tries sont nécessaires. Le rendement moyen est minime puisqu’il se situe entre 12 et 15 hectolitres à l’hectare. Chaque cépage est vinifié séparément. Le pressurage est direct et les débourbages durent une dizaine d’heures. Puis les lies fines sont réintroduites avant le début de la fermentation en barriques de chêne dont 1/3 sont neuves chaque année.
L’élevage en barriques dure de 20 à 24 mois. Les vins sont mis en bouteilles au château 2 ou 3 ans après la récolte, selon les millésimes. La production moyenne annuelle est de 40 000 bouteilles dont 85 % partent à l’exportation. Trois vins émanent du domaine : le château de Malle, le Cru Classé en 1855, le château de Cardaillan, Graves rouge et le M de Malle, Graves sec.
Le Château de Malle, classé monument historique est une superbe résidence entourée d’étonnants jardins à l’Italienne. Construit à l’aube du XVII° siècle par Jacques de Malle, le descendant d’une vieille famille de Preignac et Président au Parlement de Bordeaux, il est resté depuis dans la même famille. C’est au début des années cinquante que Pierre de Bournazel reprend la propriété héritée de son oncle et parrain Pierre de Lur-Saluces. Il faut savoir que le château n’avait pas été habité depuis pratiquement deux générations. Poussé par l’amour des pierres et de la terre, il décide de redonner vie aux bâtiments et aux vignobles. Il reconstruit le cuvier, apprend la gestion, entreprend des études d’œnologie et, avec l’aide de son épouse rend aux pièces du Château leur aspect originel. En 1956, il replante intégralement le vignoble qui avait été détruit par les gelées. Pierre de Bournazel deviendra, au fil des années une grande figure de la viticulture bordelaise. Il sera président des Crus Classés et créera en 1959 la Commanderie du Bontemps de Sauternes et Barsac.
Depuis le décès de son époux en 1985, la Comtesse de Bournazel s’attache à continuer son œuvre. Tout en poursuivant la réhabilitation du Château et des jardins, elle a su s’entourer d’une équipe efficace pour continuer à valoriser le vignoble. Elle est aujourd’hui secondée par ses fils.

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.