Marmandais (Côtes du Marmandais) sud-ouest

Marmandais (AOC Côtes du Marmandais, sud-ouest), vins rouge, rosé, blanc : Entre Agen et Bordeaux, sur les deux rives de la Garonne, autour de Marmande (cité de la tomate), les Côtes du Marmandais sont un vignoble qui couvre 27 communes dont il reste aujourd’hui 967 ha (1760 ha en 2003) :

–  Beaupuy,

– Bouglon,

– Cambes,

– Caubon-Saint-Sauveur,

– Castelnau-sur-Gupie,

– Cocumont,

– Escassefort,

– Guérin,

– Lachapelle,

– Lagupie,

– Lavignac-de-Guyenne,

– Marcellus,

– Marmande,

– Mauvezin-sur-Gupie,

– Meilhan-sur-Garonne,

– Monteton,

– Montpouillan,

– Peyrière,

– Romestaing,

– Saint-Avit,

– Saint-Géraud,

– Saint-Martin-Petit,

– Saint-Sauveur-de-Meilhan,

– Sainte-Bazeille,

– Samazan,

– Seyches,

– Virazeil.

Ce vignoble qui faisait partie des vignobles du haut-pays assurait ses livraisons jusqu’à Bordeaux par la Garonne.

L’appellation (AOC depuis 1990) est constituée  de deux régions géologiques bien différentes : au nord, des coteaux au sol argilo-calcaire, comme dans l’Entre-deux-Mers, dont elle est le prolongement ; au sud, des coteaux au sol de graviers, identique à celui des Graves. L’appellation produit à plus de 90 % des vins rouges à base de cépages bordelais (merlot, cabernet franc, cabernet sauvignon, malbec). S’y ajoutent l’abouriou, le fer-servadou, la syrah et le gamay. Les rouges, à la robe rubis sombre, au nez de petits fruits rouges, de cassis, de cerise, d’épices, de coriandre sont en général des vins ronds, capiteux, avec des tannins qui se fondent. Il se garde jusqu’à 6 ans. Les deux caves coopératives de Beaupuy et Cocumont ont fusionné en Cave du Marmandais. A elle seule, cette dernière assure la plus grosse partie de la production de l’appellation.

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.