Médoc (les plus grandes fortunes du vin)

Médoc (liste des plus grandes fortunes du vin dans le Médoc) : ce classement 2012 (établi en millions d’€) est l’évaluation par le magazine Challenges du patrimoine des principaux actionnaires individuels français à partir des comptes de leur société. Dans cette liste des 500 plus grosses fortunes françaises, 27 possèdent des propriétés viticoles dans le Médoc :

1/François Pinault*(Kering anciennement PPR)  au 6e rang (6300 M€) :

  • Château Latour, Premier Cru classé (1855) en appellation Pauillac.

2/Pierre Castel* résident suisse (Castel Frères) au 7e rang (6000 M€) :

  • Château d’Arcins en appellation Haut-Médoc,
  • Château Barreyres en appellation Haut-Médoc,
  • Château Tour Prignac  en appellation Médoc
  • Château Beaumont* en appellation Haut-Médoc,
  • Château Beychevelle* Quatrième Cru classé (1855) en appellation Saint-Julien.

*Avec une participation de 50 %

3/Alain Wertheimer* résident suisse (Chanel) au 8e rang (5600 M€) :

  • Château Rauzan-Ségla Second Cru classé (1855) en appellation Margaux.

4/Benjamin de Rothschild *résident suisse  (Groupe Edmond de Rothschild) au 14e rang (2800 M€) :

  • Château Clarke en appellation Listrac-Médoc (par la Compagnie vinicole Baron Edmond de Rothschild).

5/François Perrodo* (Société pétrolière Perenco) au 21e rang (2000 M€) :

  • Châteaux Labégorce en appellationMargaux,
  • Château Marquis d’Alesme Becker Troisième Cru classé (1855) en appellation Margaux.

6/Martin et Olivier Bouygues* (Bouygues BTP et Télécom) au 35e rang (1400 M€) :

  • Château Montrose Second Cru classé (1855) en appellation Saint-Estèphe.

7/Clément Fayat*(Fayat BTP) au 45e rang (1000 M€) :

  • Château Clément-Pichon en appellationHaut-Médoc.

8/Philippine de Rothschild et ses enfants (Baron Philippe de Rotshchild) au 63e rang (650 M€) :

  • Châteaux Mouton Rothschild Premier Cru classé (1972) en appellation Pauillac,
  • Château d’Armailhac Cinquième Cru classé (1855) en appellation Pauillac,
  • Château Clerc Milon en appellation Pauillac.

9/Frédéric Rouzaud*(Champagne Roederer) au  63e rang (650 M€) :

  • Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande Second Cru classé (1855) en appellation Pauillac.

10/Corinne Mentzelopoulos au 71e rang (600 M€) :

  • Château Margaux Premier Cru classé (1855) en appellation Margaux.

11/Bernard Magrez (BMGV Bernard Magrez Grands Vignobles) au 83e rang (500 M€) :

  • Château La Tour Carnet Quatrième Cru classé (1855) en appellation haut-médoc,
  • Château Les Grands Chênes en appellation Médoc,
  • Château Moulin de Noaillac en appellation Médoc,
  • Château Moulin d’Ulysse en appellation Listrac-Médoc,
  • Château Hauterive en appellation Médoc.

12/Jean-Jacques Frey* (Compagnie Frey : immobilier et vins) au 116e rang (375 M€) :

  • Château La Lagune Troisième Cru classé (1855) en appellation Haut-médoc.

13/Michel Reybier résident Suisse (Domaines Reybier : vin et hôtellerie) au 136e rang (300 M€) :

  • Château Cos d’Estournel Second Cru classé (1855) en appellation Saint-Estèphe.

14/Henri Lurton* (Lucien Lurton & Fils) au 155e rang (275 M€) :

  • Châteaux Duplessis en appellation Moulis (Marie-Laure Lurton),
  • Château de Villegeorge en appellation Haut-Médoc (Marie-Laure Lurton),
  • Château La Tour de Bessan en appellation Margaux (Marie-Laure Lurton),
  • Château Desmirail Troisième Cru classé (1855) en appellation Margaux (Denis Lurton),
  • Château Durfort-Vivens Second Cru classé (1855) en appellation Margaux (Gonzague Lurton),
  • Château Brane-Cantenac Second Cru classé (1855) en appellation Margaux (Henri Lurton).

15/Eric de Rothschild* au 159e rang (260 M€) :

  • Château Lafite-Rothschild Premier Cru classé (1855) en appellation Pauillac.

16/Bruno et Marie Borie* (Jean Eugène Borie SA) au 160e rang (250 M€) :

  • Château Ducru-Beaucaillou Second Cru classé (1855) en appellation Saint-Julien.

17/Jean-Hubert Delon et Geneviève d’Alton (frère et soeur)* (Domaines Delon) au 160e rang (250 M€) :

  • Châteaux Léoville Las Cases Second Cru classé (1855) en appellation saint-julien.

18/Jacky Lorenzetti (Ovalto Investissement) au 169e rang (245 M€) :

  • Château Pédesclaux Cinquième Cru classé (1855) en appellation Pauillac,
  • Château Lilian-Ladouys en appellation Saint-Estèphe.

19/Denis Merlaut et famille Villars (Société Bernard Taillan) au 186e rang (200 M€) :

  • Châteaux Gruaud-Larose Second Cru classé (1855) en appellation Saint-Julien,
  • Château Ferrière Troisième Cru classé (1855) en appellation Margaux,
  • Château Haut-Bages Libéral Cinquième Cru classé (1855) en appellation  Pauillac,
  • Château Camensac Cinquième Cru classé (1855) en appellation Haut-Médoc,
  • Château Citran (Haut-Médoc).

20/Philippe Castéja* (Borie Manoux) au 186e rang (200 M€) :

  • Château Batailley Cinquième Cru classé (1855) en appellation Pauillac,
  • Château Lynch-Moussas en appellation Pauillac,
  • Château Beau Site en appellation Saint-Estèphe.

21/ André Lurton* (Vignobles André Lurton) au  204e rang (180M€) :

  • Château Dauzac  en appellation Margaux (Château Dauzac appartient à la MAIF qui en a confié la gestion à André Lurton).

22/Philippe Austruy (ORPEA) au 276e rang (121 M€) :

  • Château Malescasse en appellation Haut-Médoc.

23/Jean-Michel Cazes* au 277e rang (120 M€) :

  • Château Lynch-Bages Cinquième Cru classé (1855) en appellation Pauillac,
  • Château Les Ormes de Pez en appellation Saint-Estèphe.

24/Alfred Tesseron* au 277e rang (120 M€) :

  • château Pontet-Canet Cinquième Cru classé (1855) en appellation Pauillac.

*Michel Tesseron (frère d’Alfred) est propriétaire du :

  • Château Lafon-Rochet Quatrième Cru classé (1855) en appellation Saint-Estèphe.

25/Didier Cuvelier* au 321e rang (100 M€) :

  • Château Léoville-Poyferré Second Cru classé (1855) en appellation Saint-Julien,
  • Château Le Crock en appellation Saint-Estèphe.

26/Anthony Barton et famille au 321e rang (100 M€) :

  • Château Léoville-Barton Second Cru classé (1855) en appellation Saint-Julien.

27/Famille Gardinier(GEPAG) au 358e rang (90 M€) :

  • Château Phélan Ségur en appellation Saint-Estèphe.

* Avec famille

Le poids des banques et des assurances

A ces 27 actionnaires individuels, il conviendrait évidemment d’y inclure les banques, les mutuelles et les assurances qui ont beaucoup investi dans le vignoble médocain ces dernières années (liste loin d’être exhaustive) :

  • Château Larose-Trintaudon (Allianz) en appellation Haut-Médoc.
  • Châteaux Pichon-Longueville (AXA Millésime) Deuxième Cru classé (1855) en appellation Pauillac.
  • Château Pibran (AXA Millésime) en appellation Pauillac.
  • Château Lascombes (MACSF) Second Cru classé (1855) en appellation Margaux. La MACSF est le premier groupe d’assurance mutualiste pour les professionnels de la santé.
  • Château Cantemerle (groupe SMABTP*) Cinquième Cru classé (1855) en appellation Haut-Médoc. SMABTP est l’assureur leader de la construction.
  • Château Dauzac (Maif) Cinquième Cru classé (1855) en appellation Margaux. La Maif est l’assurances des instituteurs de France.
  • Château Calon-Ségur (Suravenir, filiale du groupe Crédit Mutuel Arkéa) Troisième Cru classé (1855) en appellation Saint-Estèphe.
  • Château Grand-Puy Ducasse (Crédit Agricole) Cinquième Cru classé (1855) en appellation Pauillac.
FacebookGoogle+Email

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.