Montmartre (Clos Montmartre) Paris

Ce célèbre Clos Montmartre occupe une partie du flanc nord de la Butte Montmartre dans le 18e arrondissement de Paris, le long de la rue Saint-Vincent et de la rue des Saules. Son adresse est d’ailleurs 14-18 rue des Saules. Cet incroyable lopin de vigne est à portée de voix d’un légendaire cabaret, le Lapin Agile et du Musée de Montmartre. La plantation du vignoble au pied du Sacré-Cœur date de 1932.

Clos.Montmartre à Paris

Le Clos Montmartre à Paris planté en 1932

1760 pieds seulement, l’une des plus petites vignes de France

Le Clos Montmartre est la seule vigne digne de ce nom à Paris. Elle couvre 1556 m2, compte quelques 1760 pieds et se compose de près de 27 cépages (75 % de gamay, 20 % de pinot noir et 5 % d’autres cépages : siebel, merlot, gewurztraminer, riesling…). La vigne prospère  ici sur un sol de sables de Fontainebleau (très siliceux) dont le sous-sol est composé d’argiles vertes, de marnes à huîtres et de gypse. Son propriétaire n’est autre que la Mairie de Paris (Direction des Parcs et Jardins) sous la férule de la nouvelle œnologue de Paris, Sylviane Leplâtre* en charge du Clos Montmartre. Les vendanges ont eu lieu le 24 septembre (en 2014). La cueillette du raisin sur sans doute l’une des plus petites vignes de France n’a pris que deux heures. Une bonne année en perspective !

*Elle a remplacé Francis Gourdin.

Musée de.Montmartre

Musée Montmartre dominant le Clos Montmartre

Bio évidemment !

Les agents de la DEVE (Département Espace Vert Environnement) de la ville de Paris en charge du vignoble appliquent à la lettre les principes biologiques  en évitant l’utilisation de produits chimiques, en désherbant manuellement et en utilisant du compost pour la fertilisation du sol.

Un rosé pour la cuvée 2013

La production annuelle tourne autour de 1000 kg de raisins  complètement traité et mis en bouteille dans les caves de la Mairie du 18e pour produire le fameux Clos Montmartre ; environ 1200 bouteilles de vin habituellement rouge, toutes numérotées. Mais la cuvée 2013 est une révolution. Sylviane Leplâtre, la nouvelle oenologue a proposé de faire du rosé (950 bouteilles). Ce millésime a été baptisée Cuvée des poètes* ; un choix qu’elle explique par le retard de maturité du raisin en 2013 et l’impératif de récolte avant la fête des vendanges. L’impératif fut donc de faire un bon rosé plutôt qu’un rouge au tannin trop acerbe.

*Un rosé coeur de fraise à la robe splendide et aux nuances fuchsia. Nez franc, fruits frais, agrumes, herbes coupées pour une mise en bouche légère et délicate, puis vive en finale (dixit Sylviane Leplâtre).

Les vendanges à Montmartre, une fête populaire

Après les vendanges du Clos Montmartre s’ouvre la traditionnelle Fête des vendanges (la 81e édition en 2014), qui se tient chaque année, le premier week-end d’octobre. Elle  attire des vedettes, les notables de Montmartre, mais aussi les délégations des provinces françaises, et les chevaliers du taste-vin de toutes régions. Le plus souvent, une personnalité est choisie pour nommer la cuvée (en 2014, deux parrains : l’actrice Sandrine Bonnaire et le chanteur Jacques Higelin). Après la Nuit Blanche et Paris Plage, la Fête des Vendanges de Montmartre est le troisième événement parisien en termes de fréquentation (entre 400 000 et 500 000 personnes, selon la mairie de Paris). Le produit des vendanges est vendu au profit du Comité de Bienfaisance de l’arrondissement (le 18e).

La.terrasse.du musée de Montmartre

La terrasse du musée de Montmartre au dessus du Clos Montmartre, soirée organisée par les champagnes de la Côte des Bar, côté Renoir (septembre 2014).

Share
Share
Share