Dégustation

Velouté (vin) qualité

Un vin velouté est un vin  rouge avec beaucoup de caractère et sans aucune âcreté mais soyeux, caressant en bouche  tel du velours. L’expression faire velours sur estomac se dit d’un vin qui fait du bien. D’ailleurs dans les années 1950,  le populaire slogan Le velours de l’estomac fut attribué au Vin des Rochers, l’un…

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager
Suite de l'article

Truffe (arôme de truffe dans un vin)

Truffe (arôme de truffe) : qu’il soit rouge ou blanc, vin et truffe, quel mariage ! Cet arôme tertiaire (lié au vieillissement) dont on décèle ses subtiles effluves* dans le bouquet d’un grand vin rouge, opulent et en pleine maturité est un grand classique d’une dégustation. Ne dit-on pas bon vin bonne truffe, la truffe noire du…

Suite de l'article

Usé (vin usé) défaut

Usé (vin usé) défaut : terme qui désigne un vin passé, un vin trop vieux ayant perdu de ses qualités et notamment ses arômes pour être sans doute resté trop longtemps en cave. D’autres raisons peuvent être liées à ce déclin, la dégradation du bouchon ou une trop forte variation de température par exemple.    …

Suite de l'article

Torréfié (vin, arôme de torréfaction) dégustation

Torréfié (arôme torréfié du vin) : les différents arômes caractéristiques des vins élaborés en fût sont le fumé, l’épicé, la noix de coco, la vanille et des notes de torréfaction de type café et pain grillé. Des travaux récents ont démontré que le composé clef de l’arôme torréfié des vins élevés en barrique est un thiol…

Suite de l'article

Tilleul (vin, arôme de tilleul)

Tilleul (vin, arôme de tilleul) : senteur très particulière, très florale qui se retrouve dans certains vins blancs plutôt jeunes. Ainsi au nez, il n’est pas rare de déceler dans un Riesling de subtils arômes de fleurs blanches, de tilleul, d’ortie blanche…ou presque à l’opposé ces légères notes de tilleul et d’acacia perçues dans les Sauternes…

Suite de l'article

Thym (vin, arôme de thym)

Thym (vin, arôme de thym) : ces odeurs épicées associées au thym comme le romarin, la sarriette ou le lauriers définies globalement comme parfums de garrigues se retrouvent dans les vins rouges de la vallée du Rhône, du Languedoc ou de Provence à base de syrah, grenache, mourvèdre ou cinsault.

Suite de l'article

Terne (vin terne) dégustation, défaut

Terne (vin terne) dégustation, défaut : vin qui dans sa catégorie n’est pas assez de tout : pas assez d’acidité naturelle, pas assez de relief, pas assez d’éclat, pas assez expressif, pas assez moelleux, pas assez pétillant… Bref, c’est un vin terne, un vin qui est probablement sur son déclin.

Suite de l'article

Tendre (un vin tendre) dégustation, qualité

Tendre (un vin tendre) dégustation, qualité : tendre pour un vin entraine tout de suite à l’esprit une notion de jeunesse, de fraîcheur, de légèreté et un brin de nonchalance. C’est un vin sans acidité (sec mais tendre !) qui se boit facilement dans l’insouciance de sa jeunesse. L’expression : avoir le vin tendre signifie être ému  quand…

Suite de l'article

Service du vin

Service du vin : on le sait, la gastronomie est l’art des alliances réussies, l’art du savoir asseoir autour d’une table des convives heureux qui, l’espace d’un repas, auront la sensation de toucher au divin ou tout au moins au vin, en le buvant. Pour cela, douze règles régissent ce service. Les douze règles du bien…

Suite de l'article

Température de dégustation du vin

A chaque vin, sa température de dégustation, une température spécifique pour qu’il livre au mieux ses arômes et son bouquet sachant qu’un choc thermique peut le déséquilibrer et donc le fermer. Ainsi, le froid aura-t-il tendance à bloquer les arômes d’un vin et durcir ses tannins mais il contribuera autant à atténuer ses qualités que ses…

Suite de l'article

TCA (trichloroanisole) goût de bouchon (dégustation vin) défaut

TCA (trichloroanisole) ou goût de bouchon (dégustation vin) défaut : ah ! Ce fameux goût de bouchon, la hantise d’une dégustation, un défaut organoleptique majeur ! En fait, on devrait plutôt dire odeur de bouchon pour cette odeur désagréable au goût de liège ou de moisi rendant le vin inconsommable. La molécule responsable La molécule responsable de…

Suite de l'article

Tastevin (ou tâtevin) outil de dégustation (Bourgogne)

Tastevin (ou tâtevin) dégustation : le dictionnaire le définit comme un petite récipient (coupe en métal ou pipette) dont on se sert pour déguster le vin. Le tâtevin (tâter pour  goûter) est l’antique tasse à vin du dégustateur et du vigneron, l’outil indispensable qui se garde dans la poche. On l’offre au baptême de l’enfant, en…

Suite de l'article

Altérations organoleptiques (goût du vin) défauts

Altérations organoleptiques (goût du vin) défauts : les altérations organoleptiques d’origine hygiénique sont nombreuses comme le goût de moisi, de bouchon, goût phénolé ou de caoutchouc par exemple. Si pour certains, l’utilisation de matériaux traités dans l’environnement du vin peut être incriminée, l’inertie de certains contenants face au vin est souvent mise en cause. Par ailleurs,…

Suite de l'article

Tannique (vin tannique) dégustation

Tannique (vin tannique) dégustation : vin qui contient beaucoup de tannins. C’est la caractéristique des vins rouges à la structure tannique solide. Ils peuvent alors montrer une certaine astringence et demandent du temps pour s’arrondir. A ne pas confondre avec dureté qui qualifie un excès de tannins (ou d’acidité !). Un vin tannique procure une légère sensation…

Suite de l'article

Tannins vert (ou tanins verts) vin, dégustation

Tannins verts (vin dégustation) : quand pour un vin, on évoque des tannins verts, c’est pour désigner un manque de maturité des raisins (d’où l’importance de vendanger mûr, surtout pour des vins qui se boivent de plus en plus jeunes). Ainsi, en vendangeant trop tôt, les tannins apportent un caractère végétal, un caractère pointu, voire astringent,…

Suite de l'article

Tabac (arôme du vin) famille des arômes empyreumatiques

Tabac (arôme du vin) : arôme tertiaire de la famille eupyreumatique. Il est  lié à l’élevage en barriques (chêne neuf) et au vieillissement en bouteilles. Cet arôme si particulier de tabac blond s’exprime dans le chardonnay, dans certains chenins issus de la pourriture noble (Loire) ainsi que dans les vins doux naturel provenant du grenache. La…

Suite de l'article

Surmaturité du raisin

De la surmaturité du raisin, on dit  qu’elle est la phase extrême de la viticulture. C’est en effet le moment où le raisin ayant atteint sa taille et son taux de sucres optimal, commence à perdre de l’eau et se concentre en sucres. Il faut savoir que tout vin moelleux ou liquoreux est issu de…

Suite de l'article

Sureau (arôme du vin) de la famille des fleurs blanches

Sureau (arôme du vin de la famille des fleurs blanches) : cet arôme caractéristique de fleur de sureau (légèrement vanillé) se retrouve dans les vins blancs (sauvignon, viognier ou quelquefois chardonnay). Les baies de sureau s’associent aux petits fruits rouges qu’on retrouve dans le gamay notamment. Attention à l’odeur nauséabonde qu’exhalent ses feuilles !

Suite de l'article

Sur (vin) dégustation, défaut

Sur (vin) dégustation, défaut : vin marqué par une trop grande acidité (une teneur en tannins excessive). On parle également d’amertume due à une récolte insuffisamment mûre ou à un élevage en barrique de chêne inadapté pour un vin trop léger.

Suite de l'article

Pinote (vin qui pinote) dégustation

Pinote (vin qui pinote) dégustation : cette expression désigne un vin qui présente toutes les caractéristiques du pinot noir, évoquant le style bourguignon : robe claire, nez frais de fruits rouges (un nez qui pinote !), de ces fruits plus acides que sucrés, cerise, groseille, cassis, framboise ; des notes de tabac, de fumée, de rose, de rose…

Suite de l'article

Pommadé (vin pommadé) dégustation, défaut

Pommadé (vin pommadé) dégustation, défaut : terme dépréciatif qui désigne un vin à la douceur un peu écoeurante due à un excès de sucres résiduels. On parle aussi d’un vin doucereux, compoté… Autre interprétation : un vin pommadé indique un vin dont les défauts ont été masqués.

Suite de l'article

Sucré (vin sucré ou doux) vinification

Sucré (vin sucré) vinification : vin sucré désigne ce qu’on appelle les demi-sec, les moelleux, les doux ou liquoreux, en fonction de la concentration de chaque vin en sucre résiduel. Ainsi, en règle générale trouvera-t-on : Sec : moins de 4 g/l, Demi-sec : de 4 à 18 g/l, Moelleux : de12 à 45 g/l, Liquoreux : plus de 45 g/l…

Suite de l'article

Structure (stucture d’un vin) dégustation

Structure (la structure d’un vin) dégustation : la structure d’un vin peut être comparée à la physionomie humaine. Elle peut être plate, filiforme, anguleuse, pointue, ronde, etc. et comme le corps humain, elle lui arrive d’être squelettique, petite, fluette, mince, légère ou au contraire bien structurée, étoffée, corpulente (on dit alors du vin qu’il a du…

Suite de l'article

Sous-bois (vin, arômes de sous-bois) dégustation

Sous-bois (vin, arômes de sous-bois) : dans la famille des arômes végétaux, ce fameux goût de sous-bois est lié à l’automne et à ces odeurs si particulières d’humus, de terre mouillée, de champignons, de feuilles mortes, de mousse, de lichens…Cet arôme souvent associé à des notes d’épices, de fruits secs ou d’animal indique en général un…

Suite de l'article

Sirupeux (vin sirupeux) défaut (dégustation)

Sirupeux (vin sirupeux) dégustation, défaut : vin qui par sa concentration, son excès de saveur sucrée, son manque d’acidité  évoque le sirop. La grande qualité d’un vin moelleux ou d’un vin liquoreux est de ne pas être doucereux voire sirupeux. Ces vins doivent être sous-tendus  par une certaine acidité garant d’une bouche qui reste fraîche.

Suite de l'article

Silex (vin, arôme de silex) viticulture

Silex (vin arôme de silex) : le goût de silex dans un vin blanc fait partie de la famille des arômes empyreumatique comme le cacao, le tabac, le café, la pierre à fusil ou tout ce qui est issu de la torréfaction et du grillé. Le silex est cette pierre siliceuse (comme les sables ou le…

Suite de l'article

Séducteur (vin séducteur) dégustation, qualité

Séducteur (qualité) dégustation : à ce terme aimablement louangeur, on associe le caractère enjoué, le coté élégant et charmeur d’un vin qui loin d’être racoleur, caresse très agréablement et avec une certaine légèreté les papilles du dégustateur. On parle d’un nez séducteur, d’arômes séducteurs. Les Beaujolais sont de grands séducteurs.

Suite de l'article

Sec (vin sec) dégustation

Sec (un vin sec)dégustation : en terme d’œnologie un vin sec est un vin blancsans sucres résiduels perceptibles*. Il ne peut contenir qu’entre 0 et 2 g/l de sucre comme le Muscadet, le Sancerres, le Chablis… Pour un Champagne le terme de sec désigne un vin relativement doux qui doit contenir entre 2 et 4 %…

Suite de l'article

Saveurs (saveurs du vin) dégustation

Saveurs (saveurs du vin) : pour définir, analyser…apprécier la saveur d’un vin, il faut le goûter, dernière étape d’une dégustation (après l’œil et le nez). En général, cette analyse gustative se décompose en trois étapes. Mais on s’arrêtera à la première. En effet  l’aération, phase permettant la libération des composés volatiles ou la phase rétro-buccale (après…

Suite de l'article

Rôti (goût de rôti) mot du vin, dégustation

Rôti (goût de rôti) mot du vin : petit clin d’œil à la célèbre Côte Rôtie en vallée du Rhône ! En fait, ce goût si particulier de rôti vient de raisins cueillis en surmaturité, du caractère qu’apporte la pourriture noble au dernier stade, dit d’ailleurs rôti plein, aux vins liquoreux. Tout cela se traduit par des…

Suite de l'article

Rose (arôme floral) dégustation vin

Rose (arôme floral) dégustation vin : dans la famille des arômes, ce sont les alcools monoterpéniques (hydrocarbures présents dans les végétaux) qui apportent cet arôme floral de rose. Ils sont une quarantaine de composés terpéniques*, présents sous forme libre odorante et sous forme de précurseurs inodores qui ont été identifiées dans le raisin. On sait que…

Suite de l'article

Robe du vin (aspect) dégustation

Robe (du vin) dégustation : la robe du vin désigne la couleur et l’aspect extérieur du vin. L’œil dans une dégustation est le premier sens en éveil. Il va examiner, observer le vin dans son verre. Un vin se goûte d’abord avec les yeux Un vin se goûte d’abord par les yeux. Sa robe ou sa…

Suite de l'article

Revêche (un vin revêche) défaut

Revêche (vin revêche) défaut : en terme de dégustation voici un qualificatif peu aimable pour un vin. Il désigne un breuvage rude, âpre, aux tannins durs. C’est un vin qu’on peut dire de bourru, qui ne se donne pas. Une longue garde dans le noir d’une cave pourra peut être affiner son penchant peu avenant.

Suite de l'article

Réduction (vinification)

Réduction (vinification) : ce goût de réduit*, de renfermé, de croupi qu’on peut percevoir  à l’ouverture d’une bouteille est du à un apport en oxygène insuffisant (odeurs issues d’un mélange de sulfure et d’hydrogène, non d’oxygène). Il peut se rencontrer dans des vins plutôt jeunes ou selon la nature de certains cépages comme la syrah ou…

Suite de l'article

Raide (vin, dégustation) défaut

Raide: défaut de jeunesse, ce dit d’un vin à la fois très tannique et acide, un vin à l’acerbité élevée. Ses tannins assèchent la bouche rendant le vin raide et dur. L’acide malique, présent après la fermentation alcoolique, tend à rendre le vin raide mais sa dégradation en acide lactique l’assouplira lui donnant fraîcheur et…

Suite de l'article