Orléans AOC (Centre) Loire

Orléans, cette appellation de l’Orléanais baignée par la Loire offrent des vins rouge, rosé et blanc. 13 communes du Loiret de part et d’autre de la Loire ont droit à l’appellation AOC Orléans sur une petite centaine d’hectares. La zone d’appellation est limitée au sud par la Sologne et au nord par la Beauce.  Mais le vignoble s’étend principalement sur la rive gauche en aval d’Orléans sur les communes de Mézières-lez-Cléry, Mareau-aux Prés, Olivet, Cléry-Saint-André et Chécy. Il y occupe les anciennes terrasses  d’alluvions sablo-graveleuses qui bordent le fleuve ainsi que les rebords du plateau calcaire de la Beauce.

Dès l’époque romaine

Les vins d’Orléans remontent à l’arrivée des Romains. Fondée vers 510 par Saint-Mesmin sur un domaine donné par Clovis, l’abbaye de Micy se signale dès cette époque par l’abondance et la qualité du vin qu’on y récoltait. La viticulture est très présente dans la région, puisque dans le courant du VIe siècle Grégoire de Tours indique que des marchands de vins en quête de gros approvisionnements se rendent à Orléans pour leur commerce. Il semble que le pinot noir, localement nommé auvernat, ait longtemps constitué la base de l’encépagement local, puis ait fortement régressé au profit du pinot meunier, localement appelé gris meunier.

Auvernat blanc et auvernat noir

L’encépagement est très atypique aux vins de Loire. Si l’assemblage du pinot meunier (appelé localement gris meunier),  et du pinot noir (auvernat noir) est obligatoire en rouge, le blanc est souvent le fruit d’un chardonnay 100 % appelé localement auvernat blanc, avec quelque fois un peu de pinot gris. Les vins de l’Orléanais sont appréciés pour leurs caractères légers, fins et élégants. Le  pinot meunier dominant constitue l’originalité de cette région à laquelle il est bien adapté. Il est vinifié soit pur, en rosé ou en rouge léger, soit en assemblage avec le pinot noir donnant alors un vin rouge plus complet. Les vins issus de terroirs graveleux avec le cabernet franc (40 % de l’encépagement) sont sans doute les plus intéressants. Les vins blancs sont à boire jeunes.

Les communes de l’appellation AOC Orléans

  • Baule,
  • Beaugency,
  • Chécy,
  • Cléry-Saint-André,
  • Mardié,
  • Mareau-aux-Prés,
  • Meung-sur-Loire,
  • Mézières-lez-Cléry,
  • Olivet,
  • Orléans,
  • Saint-Ay,
  • Saint-Hilaire-Saint-Mesmin,
  • Saint-Jean-de-Braye.

Liste des producteurs de l’AOC Orléans

Ils sont peu nombreux. Ils exploitent de petites surfaces en polyculture (vignes, vergers et primeur). La cave coopérative  fédère une bonne partie de ces vignerons. A noter également la présence de l’AOC Orléans-Cléry imbriquée dans la même zone d’appellation ainsi que les deux IGP de la région : Vin de pays des Jardins de la France et Vin de pays du Loiret (ex Vins de pays). L’AOC Orléans produit aujourd’hui environ 5000 hl par an (670 000 bouteilles).

  • Vignoble du Chant d’Oiseaux (Mareau-aux-Prés)
  • Valérie Deneufbourg, (Cléry-Saint-André)
  • Les vignerons de la Grand’maison (coopérative à Mareau-aux-Prés)
  • Domaine Pèlerin (Mareau-aux-Prés)
  • Domaine Saint-Avit (Mézières-lez-Cléry)
  • Clos Saint-Fiacre (Mareau-aux-Prés).
FacebookTwitterGoogle+EmailPartager

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.