En 3000 articles, premier site de référence sur le vin !

Piquet (de vigne) viticulture

Article publié le 13 janvier 2013 © Dico-du-Vin

Piquet (viticulture) : piquet métallique ou en bois utilisé pour le palissage de la vigne.

Depuis quelques années, les piquets en fer (et mieux, en acier galvanisé)* ont remplacé les piquets en bois, sauf pour les piquets de bout de rang qui sont en acacia (bois imputrescible). Ils sont plus durables et facilitent le travail du levage grâce aux nombreuses encoches utilisées pour tenir les fils de fer.

La plantation des piquets, travail hautement pénible, s’accomplissait autrefois à la masse. Aujourd’hui, elle se fait à la machine grâce à un enfonce pieux tracté à l’arrière du tracteur. On place ainsi un piquet tous les quatre ou cinq pieds de vigne selon les parcelles. Chaque piquet est muni de deux cavaliers qui maintiennent le fil du haut et celui du bas et de 2 pointes de chaque côté du piquet à 1,10 m du sol pour soutenir les leveuses.
Les piquets cassés, abimés sont changés. C’est le secaillage ou carassonage, de secaille ou carassone qui signifient piquet.

* La galvanisation constitue la protection du piquet contre la corrosion. Les piquets étant soumis aux aléas du temps, il est souvent préférable d’opter pour une protection de l’acier. La galvanisation est réalisée à base de zinc. Appliqué sur l’acier le zinc forme une couche de protection en surface. L’acidité des sols mais aussi l’atmosphère saline ou les traitements chimiques sont autant de facteurs qui attaquent la surface de l’acier. Le zinc joue alors son rôle protecteur, permettant ainsi d’éviter l’apparition d’oxyde de fer.

FacebookGoogle+Email