Pavillon Rouge (second vin du château Margaux)

Pavillon Rouge du Château Margaux

Pavillon Rouge du Château Margaux, une production annuelle de 200 000 bouteilles

Pavillon Rouge et Pavillon blanc du château Margaux sont les seconds vins en rouge et en blanc du château Margaux produits par des vignes plus jeunes. Ces deux vins sont d’une telle qualité qu’assurément, ils peuvent prétendre (tout au moins pour le rouge) se situer au niveau d’un cinquième cru.

Pavillon Rouge Second Vin depuis 1908

Pavillon Rouge du Château Margaux est apparu dès le XIXe siècle et a pris son nom définitif en 1908. Il fut l’un des premiers si ce n’est le premier dans l’histoire du Bordeaux à inaugurer la vague des seconds vins qui fait aujourd’hui partout flores. Après une éclipse entre les années 30 et le milieu des années 70, sa production a repris dès l’arrivée d’André Mentzelopoulos aux commandes de la propriété en 1977, et n’a cessé de croître afin d’améliorer la qualité du premier vin. Depuis quelques années, la sélection d’un troisième vin vient à son tour renforcer la qualité du Pavillon Rouge.

La jeunesse des vignes : 10, 15 ans et quelques fois d’avantage

Il est élaboré à partir des vins qui, lors des assemblages, ne sont pas retenus pour composer le Château Margaux. Les raisons qui conduisent certaines parcelles à ne pas donner le meilleur d’elles-mêmes sont diverses. Parmi elles, la jeunesse des vignes joue un rôle primordial ; avant dix ans, parfois quinze, ou même davantage dans certains cas, les parcelles de vignes donnent des vins fruités et tanniques mais qui n’ont pas la complexité, la profondeur et la richesse de ceux produits par leurs aînées. Enfin les relations mystérieuses entre le sol des parcelles et le climat des millésimes, les hasards du temps et du travail sont autant d’éléments d’incertitude qui pèsent sur leur réussite.

Une qualité étroitement liée à celle du Premier Vin

Chaque année, la qualité du Pavillon Rouge est évidemment en rapport avec celle du premier vin. Il procède d’ailleurs des mêmes techniques traditionnelles de vinification et d’élevage en barriques, mais il est souvent mis en bouteilles trois ou quatre mois plus tôt que le Château Margaux, car sa structure plus fine ne requiert pas un élevage aussi prolongé. Il a l’avantage d’évoluer plus vite en bouteilles et donc d’être bon à boire plus rapidement, tout en gardant, dans les grands millésimes, un excellent potentiel de vieillissement.L’encépagement est à 75% cabernet sauvignon, 20% merlot et 5% petit verdot.

Pavillon Rouge du Château Margaux produit environ 200 000 bouteilles par an (plus que le premier vin).

Sources : Château Margaux.

Château Margaux,

Château Margaux, la table qui attends les vendangeurs

FacebookGoogle+Email

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.