Perrier-Jouët (Champagne Perrier-Jouët) Epernay

Perrier-Jouët à Epernay

Perrier-Jouët, avenue de Champagne à Epernay (Photo FC)

La maison de Champagne Perrier-Jouët est connue dans le monde entier pour pour sa cuvée Belle Époque également baptisée Fleur de Champagne outre-Atlantique. Aujourd’hui, le champagne Perrier-Jouët est la 3e cuvée de prestige dans le monde. Derrière cette grande marque, plus de deux siècles d’histoire ! Perrier-Jouët a été créée en 1811 par Pierre-Nicolas-Marie Perrier et Rose Adélaïde Jouët. Mais, sait-on que cette Maison est née d’une histoire d’amour entre ses fondateurs. D’ailleurs, le choix de Perrier-Jouët comme Champagne officiel du mariage princier d’Albert de Monaco et de Charlène Wittstock en 2011 en est la plus belle illustration. Il suffit de remonter l’histoire de la maison pour s’apercevoir que Perrier-Jouët a souvent été associé à des événements princiers et royaux. Dès 1861, la reine Victoria décide de faire de Perrier-Jouët le fournisseur officiel de la Cour d’Angleterre. Il en sera de même pour la Cour de Suède et de Belgique sous le roi Léopold 1er. Napoléon III ou bien encore l’impératrice de Russie Marie de Hesse-Darmstadt furent également des clients privilégiés de la Maison.

A l’origine du premier Champagne Brut et des premières cuvées millésimées

Au départ, un couple de bouchonniers ! A force de vendre des bouchons de Champagne, Pierre-Nicolas-Marie Perrier et Rose Adélaïde Jouët décident (on les comprend !) de lancer leur propre marque en 1811. Ils achètent dès 1813 à Epernay, des locaux dans lesquels la société est toujours installée (28, avenue de Champagne). Le succès viendra alors très vite : conquête du marché anglais et américain. Leur fils, Charles Perrier-Jouët cumulant la fonction de maire d’Epernay et chef d’entreprise, continue à développer l’affaire. On lui doit quelques créations marquantes, notamment le lancement du premier Champagne Brut. Perrier-Jouët est en effet la première Maison à créer le champagne sec ( un champagne «dry» pour plaire aux Anglais), qui donnera naissance au célèbre champagne Brut en 1856. Il est également à l’origine des premières cuvées millésimées. En 1888, lors d’enchères chez Christie’s, Perrier-Jouët devient le champagne le plus cher du monde, enregistrant des records de prix jamais atteints avec le mythique Perrier-Jouët 1874. Sans enfant, Charles Perrier-Jouët lègue en 1879 sa maison à son neveu Henri Gallice qui fut l’un des fondateurs de l’Association Viticole Champenoise (1898). En dépit des difficulté de l’époque (oïdium, phylloxéra…) qui touchaient le vignoble, Perrier-Jouët expédiaient déjà en 1900, plus d’un million de bouteilles.

 

Perrier-Jouët à Epernay

Perrier-Jouët à Epernay depuis 1813, au 28, avenue de Champagne (Photo FC)

Une bouteille Belle Epoque oubliée au fond d’une cave

Emile Gallé (1846-1904)

Emile Gallé (1846-1904), maître de l’Art Nouveau. C’est à la demande d’Henri Gallice patron de Perrier-Jouët qu’il crée en 1902, la célèbre bouteille Belle Epoque ornée des anémones japonaises blanches en arabesques qui décorent encore les flacons.

Ici, personne n’a oublié la lutte qu’entreprit Henri Gallice contre le phylloxéra ni ses coups de génie et notamment cette bouteille mythique du Champagne, la bouteille Belle Epoque. Le dessin original, ces anémones émaillées fut créé pour un cuvée très limitée par le maître verrier Emile Gallée en 1902 (chef de file de l’École Art Nouveau de Nancy). Mais elle fut oubliée jusqu’à ce qu’on en retrouve une dans les caves de la maison après la Seconde Guerre mondiale. Il fut alors décidé d’en commercialiser le modèle*. Cette cuvée de prestige Belle Epoque créée en 1964 fut lancée en 1969. Le succès fut immédiat. Après Henri Gallice, Perrier-Jouët passera entre les mains de son adjoint qui n’est autre que son propre beau-frère, Louis Budin. 25 ans plus tard G.H. Mumm devient l’actionnaire principal de Perrier-Jouët (1959) avant que le groupe ne soit racheté par le britannique Allied Domecq. Perrier-Jouët appartient aujourd’hui à Martell Mumm Perrier-Jouët (MMPJ), filiale du groupe Pernod Ricard, co-leader des vins et spiritueux dans le monde.

*Flacon qui n’est autre qu’une réédition de quatre magnums qu’Emile Gallé avait dessinés en 1902 pour abriter les meilleures cuvées de cette époque.

Quand Perrier-Jouët rime avec Art Nouveau

Maison Belle époque à Epernay

Maison Belle époque, propriété de Perrier-Jouët à Epernay, ode à l’Art Nouveau (vers 1900) ; une maison au mobilier, objets et oeuvres d’art exceptionnels (plus de 200)*. Elle abrite la plus grande collection d’art nouveau d’Europe. Ici, un des salons de réception. * signés Emile Gallé, mais aussi Lalique, Guimard, Gauthier-Poinsignon ou l’ébéniste Louis Majorelle.

La réputation de Michel Budin dépassa le cadre du Champagne. Grand amateur de l’Art Nouveau, il va constituer une collection exceptionnelle que son successeur Pierre Ernst rassemblera dans un hôtel particulier, avenue de Champagne à Epernay. La Maison Belle Epoque réunit une collection de meubles et d’objets Art Nouveau uniques au monde avec des meubles de Guimard, de Majorelle, des objets signés Daum ou Gallé mais aussi Vallin, Gruber, Malike, Rodin, Poinsignon, Massier…

Le vignoble Perrier-Jouët classé à 99 % en Grands Crus

Hervé Deschamps, chef de caves de Perrier-Jouët

Hervé Deschamps, Chef de Cave de Perrier-Jouët, lors de la remise de sa décoration par Audrey Azoulay (crédit photo : Julio Piatti pour le Comité Colbert)

Perrier-Jouët possède 65 ha classés à 99 % quasi exclusivement en Grands Crus sur un terroir homogène avec près de 40 ha de Chardonnay, localisés sur les Grands Crus de Cramant et d’Avize. Le Chardonnay d’ailleurs constitue la signature distinctive des vignobles Perrier-Jouët, avec une forte présence de vignes âgées (23 ans de moyenne d’âge). Depuis ses débuts, la Maison ne travaille que sur des petits volumes avec une production limitée. Les chefs de caves qui se sont succédé sont parvenus à préserver les trésors historiques de la Maison comme ce Perrier-Jouët 1825, le plus ancien existant à ce jour en Champagne. En deux siècles, seuls sept chefs de cave se sont succédé. Hervé Deschamps originaire de Chouilly qui succéda en 1993 à André Baveret (mais dans la Maison depuis 1983) partage avec Mumm le travail du vignoble mais en ayant chacun la responsabilité de ses propres parcelles. En 2016, Hervé Deschamps à 60 ans, Chef de Cave de la Maison s’est vu remettre le grade de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay.

La gamme des champagnes Perrier-Jouët

  • Grand Brut : 25 % chardonnay, 35 % pinot noir et 40 % pinot meunier. Perrier-Jouët est la première Maison à créer le champagne sec, qui donnera naissance au célèbre champagne Brut en 1856. C’est l’un des champagnes le plus dégusté dans le monde.

Cuvées de prestige

Perrier-Jouët Belle époque 2007, l'un des champagnes le plus bu au monde

Perrier-Jouët Belle Epoque 2007, l’un des champagnes le plus bu au monde

  • Blason Rosé : 30 % chardonnay, 40 % pinot noir, 30 % pinot meunier. Le Blason Rosé est le premier champagne rosé réalisé par Perrier-Jouët. Son nom lui vient de la ligne « Blason de France », créée en 1956.
  • Belle Epoque 1982, 1985, 1996, 1998, 2002, 2004, 2006, 2007 : 50 % chardonnay, 45 % pinot noir, 5 % pinot meunier. L’assemblage complexe élaboré par le Chef de caves Hervé Deschamps fait la part belle aux grands crus de Cramant et Avize.
  • Belle Epoque Rosé 2004, 2006 : 40 % chardonnay, 55 % pinot noir, 5 % pinot meunier. Cuvée assemblée selon les mêmes secrets de fabrication que la cuvée Belle Epoque Millésimé doit sa robe raffinée légèrement saumonée au pourcentage de vins rouges issus de crus de blancs de noirs.
  • Belle Epoque Blanc de Blancs 2002, 2004 : cette cuvée rare est élaborée pendant certaines années de récolte à partir des chardonnays de deux parcelles mythiques du vignoble : Bourons Leroy et Bourons du Midi.

Edition limitée

  • Belle Epoque Edition limitée
  • Belle Epoque Rosé Limited, Edition by Vik Muniz 2005

Premier Champagne transmis en héritage

Cette fête du bicentenaire de 2011 s’est illustrée par le lancement du premier champagne transmis en héritage, présenté dans un écrin sculptural, en série limitée. Conçu par Daniel Arsham, un artiste contemporain de renommée mondiale, ce coffret diptyque réunit deux magnums Cuvée Belle Epoque 1998, l’un pour l’acquéreur, le second pour l’héritier de son choix. Ce dernier pourra sommeiller jusqu’à cent ans, jusqu’en 2111, au sein d’une cave privée chez Perrier-Jouët, pour la modique somme il est vrai de… 10 000 €.

Perrier-Jouët, l’un des fleurons du groupe Pernod Ricard

En 2005, le groupe Pernod Ricard et Fortune Brands se portaient acquéreur d’Allied Domecq propriétaire depuis 2000 de Mumm et Perrier-Jouët. La maison Perrier-Jouët est dirigée depuis 2015 par César Giron*. 65 personnes travaillent pour la Maison. Son C.A. en 2015 était de 77 millions d’€. Perrier-Jouët produit 3,2 millions de bouteilles par an dont plus de 85 % est exportée. En 2015, l’augmentation des volumes a été de 10 %, croissance soutenue à la fois par le lancement d’un nouveau millésime et par le dynamisme de la marque sur le marché aux Etats-Unis notamment. Le stock est estimé à 10 millions de bouteilles. Perrier-Jouët fait partie de Pernod Ricard, n°2 mondial des vins et spiritueux (C.A. 2015 : 8,5 milliard d’€).

*César Giron qui a succédé à Philippe Guettat (en poste depuis 2012, devenu PDG de Pernod Ricard Asia, à Hong Kong) est le PDG de Martell Mumm Perrier-Jouët (MMPJ). Il est à la tête des 228 ha du domaine Mumm-Perrier-Jouët et travaille également avec 970 ha d’approvisionnement.

En 2014, dans les caves de la Maison Perrier-Jouët à Epernay, l'oeuvre du couple anglo-néerlandais Glithero, appelér Lost time Photo Mathieu Zazzo

En 2014, dans les caves de la Maison Perrier-Jouët à Epernay, l’oeuvre du couple anglo-néerlandais Glithero, appelée Lost time (Photo Mathieu Zazzo)

FacebookTwitterGoogle+EmailPartager