Posts Tagged ‘Dégustation’

Usé (vin usé) défaut

Usé (vin usé) défaut : terme qui désigne un vin passé, un vin trop vieux ayant perdu de ses qualités et notamment ses arômes pour être sans doute resté trop longtemps en cave. D’autres raisons peuvent être liées à ce déclin, la dégradation du bouchon ou une trop forte variation de température par exemple.    …

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Torréfié (vin, arôme de torréfaction) dégustation

Torréfié (arôme torréfié du vin) : les différents arômes caractéristiques des vins élaborés en fût sont le fumé, l’épicé, la noix de coco, la vanille et des notes de torréfaction de type café et pain grillé. Des travaux récents ont démontré que le composé clef de l’arôme torréfié des vins élevés en barrique est un thiol…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Terne (vin terne) dégustation, défaut

Terne (vin terne) dégustation, défaut : vin qui dans sa catégorie n’est pas assez de tout : pas assez d’acidité naturelle, pas assez de relief, pas assez d’éclat, pas assez expressif, pas assez moelleux, pas assez pétillant… Bref, c’est un vin terne, un vin qui est probablement sur son déclin.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Tendre (un vin tendre) dégustation, qualité

Tendre (un vin tendre) dégustation, qualité : tendre pour un vin entraine tout de suite à l’esprit une notion de jeunesse, de fraîcheur, de légèreté et un brin de nonchalance. C’est un vin sans acidité (sec mais tendre !) qui se boit facilement dans l’insouciance de sa jeunesse. L’expression : avoir le vin tendre signifie être ému  quand…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

TCA (trichloroanisole) goût de bouchon (dégustation vin) défaut

TCA (trichloroanisole) ou goût de bouchon (dégustation vin) défaut : ah ! Ce fameux goût de bouchon, la hantise d’une dégustation, un défaut organoleptique majeur ! En fait, on devrait plutôt dire odeur de bouchon pour cette odeur désagréable au goût de liège ou de moisi rendant le vin inconsommable. La molécule responsable La molécule responsable de…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Altérations organoleptiques (goût du vin) défauts

Altérations organoleptiques (goût du vin) défauts : les altérations organoleptiques d’origine hygiénique sont nombreuses comme le goût de moisi, de bouchon, goût phénolé ou de caoutchouc par exemple. Si pour certains, l’utilisation de matériaux traités dans l’environnement du vin peut être incriminée, l’inertie de certains contenants face au vin est souvent mise en cause. Par ailleurs,…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Tannins (tanins) vin, dégustation : tendres, souples, soyeux, fondus

Tannins (dégustation vin) tendres, souples, soyeux, fondus : pour les tannins, tout est une question de nuance et de ressenti. Tendres. Ainsi, le sont-ils quand dans un vin, les tannins se ressentent mais sans être agressifs. Souples. Les tannins sont présents mais montrent une certaine rondeur voire un certain moelleux. Soyeux. Le coté soyeux s’exprime par…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Tannins vert (ou tanins verts) vin, dégustation

Tannins verts (vin dégustation) : quand pour un vin, on évoque des tannins verts, c’est pour désigner un manque de maturité des raisins (d’où l’importance de vendanger mûr, surtout pour des vins qui se boivent de plus en plus jeunes). Ainsi, en vendangeant trop tôt, les tannins apportent un caractère végétal, un caractère pointu, voire astringent,…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Suret (vin suret) dégustation, défaut

Suret (vin suret) dégustation, défaut : ce dit d’un vin acidulé, sur, voire un peu aigre, un vin vert au goût de pomme surette. On parle d’un petit vin suret du pays si bien  illustré par ceux produits sur les coteaux de Seine.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Sureau (arôme du vin) de la famille des fleurs blanches

Sureau (arôme du vin de la famille des fleurs blanches) : cet arôme caractéristique de fleur de sureau (légèrement vanillé) se retrouve dans les vins blancs (sauvignon, viognier ou quelquefois chardonnay). Les baies de sureau s’associent aux petits fruits rouges qu’on retrouve dans le gamay notamment. Attention à l’odeur nauséabonde qu’exhalent ses feuilles !

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Sur (vin) dégustation, défaut

Sur (vin) dégustation, défaut : vin marqué par une trop grande acidité (une teneur en tannins excessive). On parle également d’amertume due à une récolte insuffisamment mûre ou à un élevage en barrique de chêne inadapté pour un vin trop léger.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Pinote (vin qui pinote) dégustation

Pinote (vin qui pinote) dégustation : cette expression désigne un vin qui présente toutes les caractéristiques du pinot noir, évoquant le style bourguignon : robe claire, nez frais de fruits rouges (un nez qui pinote !), de ces fruits plus acides que sucrés, cerise, groseille, cassis, framboise ; des notes de tabac, de fumée, de rose, de rose…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Pommadé (vin pommadé) dégustation, défaut

Pommadé (vin pommadé) dégustation, défaut : terme dépréciatif qui désigne un vin à la douceur un peu écoeurante due à un excès de sucres résiduels. On parle aussi d’un vin doucereux, compoté… Autre interprétation : un vin pommadé indique un vin dont les défauts ont été masqués.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Structure (stucture d’un vin) dégustation

Structure (la structure d’un vin) dégustation : la structure d’un vin peut être comparée à la physionomie humaine. Elle peut être plate, filiforme, anguleuse, pointue, ronde, etc. et comme le corps humain, elle lui arrive d’être squelettique, petite, fluette, mince, légère ou au contraire bien structurée, étoffée, corpulente (on dit alors du vin qu’il a du…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Soyeux (vin soyeux) dégustation, qualité

Soyeux (vin soyeux) dégustation, qualité : cette qualité exprime la délicatesse, l’harmonie, l’élégance d’un vin. Ici nul acidité agressive mais des tannins  très ronds (des tannins soyeux) qui tapissent le palais à la manière de la soie.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Sous-bois (vin, arômes de sous-bois) dégustation

Sous-bois (vin, arômes de sous-bois) : dans la famille des arômes végétaux, ce fameux goût de sous-bois est lié à l’automne et à ces odeurs si particulières d’humus, de terre mouillée, de champignons, de feuilles mortes, de mousse, de lichens…Cet arôme souvent associé à des notes d’épices, de fruits secs ou d’animal indique en général un…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Sirupeux (vin sirupeux) défaut (dégustation)

Sirupeux (vin sirupeux) dégustation, défaut : vin qui par sa concentration, son excès de saveur sucrée, son manque d’acidité  évoque le sirop. La grande qualité d’un vin moelleux ou d’un vin liquoreux est de ne pas être doucereux voire sirupeux. Ces vins doivent être sous-tendus  par une certaine acidité garant d’une bouche qui reste fraîche.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Silex (vin, arôme de silex) viticulture

Silex (vin arôme de silex) : le goût de silex dans un vin blanc fait partie de la famille des arômes empyreumatique comme le cacao, le tabac, le café, la pierre à fusil ou tout ce qui est issu de la torréfaction et du grillé. Le silex est cette pierre siliceuse (comme les sables ou le…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Séducteur (vin séducteur) dégustation, qualité

Séducteur (qualité) dégustation : à ce terme aimablement louangeur, on associe le caractère enjoué, le coté élégant et charmeur d’un vin qui loin d’être racoleur, caresse très agréablement et avec une certaine légèreté les papilles du dégustateur. On parle d’un nez séducteur, d’arômes séducteurs. Les Beaujolais sont de grands séducteurs.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Saveurs (saveurs du vin) dégustation

Saveurs (saveurs du vin) : pour définir, analyser…apprécier la saveur d’un vin, il faut le goûter, dernière étape d’une dégustation (après l’œil et le nez). En général, cette analyse gustative se décompose en trois étapes. Mais on s’arrêtera à la première. En effet  l’aération, phase permettant la libération des composés volatiles ou la phase rétro-buccale (après…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Rôti (goût de rôti) mot du vin, dégustation

Rôti (goût de rôti) mot du vin : petit clin d’œil à la célèbre Côte Rôtie en vallée du Rhône ! En fait, ce goût si particulier de rôti vient de raisins cueillis en surmaturité, du caractère qu’apporte la pourriture noble au dernier stade, dit d’ailleurs rôti plein, aux vins liquoreux. Tout cela se traduit par des…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Rose (arôme floral) dégustation vin

Rose (arôme floral) dégustation vin : dans la famille des arômes, ce sont les alcools monoterpéniques (hydrocarbures présents dans les végétaux) qui apportent cet arôme floral de rose. Ils sont une quarantaine de composés terpéniques*, présents sous forme libre odorante et sous forme de précurseurs inodores qui ont été identifiées dans le raisin. On sait que…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Robe du vin (aspect) dégustation

Robe (du vin) dégustation : la robe du vin désigne la couleur et l’aspect extérieur du vin. L’œil dans une dégustation est le premier sens en éveil. Il va examiner, observer le vin dans son verre. Un vin se goûte d’abord avec les yeux Un vin se goûte d’abord par les yeux. Sa robe ou sa…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Revêche (un vin revêche) défaut

Revêche (vin revêche) défaut : en terme de dégustation voici un qualificatif peu aimable pour un vin. Il désigne un breuvage rude, âpre, aux tannins durs. C’est un vin qu’on peut dire de bourru, qui ne se donne pas. Une longue garde dans le noir d’une cave pourra peut être affiner son penchant peu avenant.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Raide (vin, dégustation) défaut

Raide: défaut de jeunesse, ce dit d’un vin à la fois très tannique et acide, un vin à l’acerbité élevée. Ses tannins assèchent la bouche rendant le vin raide et dur. L’acide malique, présent après la fermentation alcoolique, tend à rendre le vin raide mais sa dégradation en acide lactique l’assouplira lui donnant fraîcheur et…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Queue de Paon (vin, dégustation)

Queue de paon (vin dégustation) : un vin qui fait la queue de paon (expression quelque peu  surannée)  désigne en dégustation un vin dont la persistance et l’ampleur en bouche est exceptionnelle. Il finit donc en queue de paon. Mais attention ! l’écrivain Michel Tournier a une autre explication (Les météores 1975) : Parce qu’il «fait la roue»,…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Plastique (odeur) vin, dégustation (défaut)

Plastique (vin, dégustation) défaut : cette odeur et ce goût spécifiques de styrène* provient d’un défaut de fabrication des cuves en fibre de verre. *Le styrène est notamment utilisé dans les matières plastiques, les isolants, la fibre de verre ou les emballages de produits alimentaires. Il entre dans les substances cancérigènes. Son utilisation est aujourd’hui interdite.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Putride (vin, dégustation) défaut

Putride (vin, dégustation) défaut : cette odeur de matière organique en décomposition, souvent en milieu réducteur a en général pour origine des lies en putréfaction. Les Molécules responsables sont des composés soufrés. Ainsi ce goût de mercaptans  donnant des odeurs nauséabondes de sueur, d’ail, voire d’œuf pourri  est lié à la réduction par manque d’aération. Elle est…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Puissant (vin, dégustation) qualité

Puissant (vin, qualité) dégustation : des tanins fermes, une matière puissante, une texture riche, une grande intensité olfactive bref un vin généreux qui a du corps et qui est riche en alcool autorisant une longue garde.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Pourri (vin) odeur ou goût (défaut)

Pourri (vin odeur ou goût de pourri) défaut : voir aussi moisi, terreux, poussiéreux. Ce grave défaut peut provenir d’un vin conservé dans un fût mal entretenu entrainant un développement de moisissures; d’une vendange contaminée ou plus simplement de l’atmosphère d’une cave polluée par les chloroanisols* . Ce goût de pourri se rencontre également  sur…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Pompe à vide (vin, dégustation)

pompe à vide (vin, dégustation) : appareil relevant plus du gadget qui expulse l’air d’une bouteille de vin en créant un vide à sa place. Une fois ouverte, l’air en effet entre dans la bouteille provoquant un début  d’oxydation. Pour pouvoir conserver le vin quelques jours, l’air doit ainsi être expulsé de la bouteille. Autrement,…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Pleurs (ou jambes ou larmes) vin, dégustation

Pleurs (ou jambes ou larmes) vin, dégustation : après avoir fait tourner le vin dans son verre, il est possible d’observer des gouttes transparentes qui descendent lentement sur la paroi après l’écoulement  du vin. Ces gouttes sont qualifiées de pleurs, de larmes ou de jambes. On explique leur présence par une différence d’évaporation et de…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Plein (caractère d’un vin)

Plein (caractère d’un vin) : ce terme très louangeur résume en quelque sorte ce qu’on peut attendre d’un vin : générosité, ampleur, équilibre. On est finalement comblé avec en plus cette sensation de plénitude.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article