Posts Tagged ‘Mots du vin’

Sur (vin) dégustation, défaut

Sur (vin) dégustation, défaut : vin marqué par une trop grande acidité (une teneur en tannins excessive). On parle également d’amertume due à une récolte insuffisamment mûre ou à un élevage en barrique de chêne inadapté pour un vin trop léger.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Pommadé (vin pommadé) dégustation, défaut

Pommadé (vin pommadé) dégustation, défaut : terme dépréciatif qui désigne un vin à la douceur un peu écoeurante due à un excès de sucres résiduels. On parle aussi d’un vin doucereux, compoté… Autre interprétation : un vin pommadé indique un vin dont les défauts ont été masqués.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Structure (stucture d’un vin) dégustation

Structure (la structure d’un vin) dégustation : la structure d’un vin peut être comparée à la physionomie humaine. Elle peut être plate, filiforme, anguleuse, pointue, ronde, etc. et comme le corps humain, elle lui arrive d’être squelettique, petite, fluette, mince, légère ou au contraire bien structurée, étoffée, corpulente (on dit alors du vin qu’il a du…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Soyeux (vin soyeux) dégustation, qualité

Soyeux (vin soyeux) dégustation, qualité : cette qualité exprime la délicatesse, l’harmonie, l’élégance d’un vin. Ici nul acidité agressive mais des tannins  très ronds (des tannins soyeux) qui tapissent le palais à la manière de la soie.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Séducteur (vin séducteur) dégustation, qualité

Séducteur (qualité) dégustation : à ce terme aimablement louangeur, on associe le caractère enjoué, le coté élégant et charmeur d’un vin qui loin d’être racoleur, caresse très agréablement et avec une certaine légèreté les papilles du dégustateur. On parle d’un nez séducteur, d’arômes séducteurs. Les Beaujolais sont de grands séducteurs.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Revêche (un vin revêche) défaut

Revêche (vin revêche) défaut : en terme de dégustation voici un qualificatif peu aimable pour un vin. Il désigne un breuvage rude, âpre, aux tannins durs. C’est un vin qu’on peut dire de bourru, qui ne se donne pas. Une longue garde dans le noir d’une cave pourra peut être affiner son penchant peu avenant.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Raide (vin, dégustation) défaut

Raide: défaut de jeunesse, ce dit d’un vin à la fois très tannique et acide, un vin à l’acerbité élevée. Ses tannins assèchent la bouche rendant le vin raide et dur. L’acide malique, présent après la fermentation alcoolique, tend à rendre le vin raide mais sa dégradation en acide lactique l’assouplira lui donnant fraîcheur et…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Plein (caractère d’un vin)

Plein (caractère d’un vin) : ce terme très louangeur résume en quelque sorte ce qu’on peut attendre d’un vin : générosité, ampleur, équilibre. On est finalement comblé avec en plus cette sensation de plénitude.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Persistance (dégustation) vin

Persistance (dégustation) : on parle de persistance pour un vin (une grande qualité !) lorsque, après l’avoir avalé, il est possible d’en percevoir encore les arômes. Voir également longueur en bouche.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Onctueux (vin) dégustation

Onctueux (vin) dégustation : un vin est qualifié d’onctueux lorsqu’il est moelleux, gras en bouche et qui laisse une impression de velouté et de douceur. C’est une sensation presque tactile. Elle est liée à la présence de sucre et de glycérol venant des raisins et du type de vinification. De grands vins blancs secs offrent souvent…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Oeil de perdrix (vin rosé ou gris)

  Œil-de-perdrix : mythique nuance pour désigner un rosé pas tout à fait rosé, plutôt un gris rosé ou blanc taché à reflets rosés ou encore rosé pelure d’oignon. Les gris se qualifient d’œil de perdrix (voir les rosés d’Auvergne, de Lorraine, de Moselle, de Champagne, de Touraine (Noble-Joué), de l’Orléanais, du vendômois* etc. etc. Un…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Neutre (dégustation) vin

Neutre (dégustation) vin : vin ni bon ni mauvais, d’une neutralité qui frise l’indifférence pour un vin sans grande personnalité. Un vin qui s’oublie dès qu’on l’a goûté. Bref, un vin dont on a rien à dire !

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Net (dégustation) vin

Net (dégustation) vin : ce terme qualifie un vin franc, sans défaut, sans faux-semblant, et qui offre à la dégustation toutes les qualités qu’on attend de lui. En un mot, un vin sans bavure !

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Nerveux (dégustation) vin

Nerveux (dégustation) : plutôt une qualité pour un vin vif, frais qui à du mordant, une acidité marquée (toutefois un peu excessive), un vin qui par sa nervosité démontre sa jeunesse. En un mot, un vin prometteur !

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Bistrot

Bistrot : débit de boissons dont l’étymologie viendrait du mot russe bisto signifiant « vite ». Ce terme fut utilisé par quelques « soiffard » cosaques qui occupèrent Paris en 1814 et 1815 à la chute de Napoléon. Aujourd’hui, il existe de plus en plus de bistrots à vin qui propose sur le comptoir un verre, provenant en général…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Abstème

Abstème : personne qui répugne à boire du vin pour des raisons médicales, morales ou religieuses. Mot d’origine latine venant d’abstemius (qui s’abstient).

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article