Posts Tagged ‘viticulture’

Yeux (viticulture)

Yeux (œil) désignent sur un pied de vigne les bourgeons. Ainsi, le rendement de la vigne sera déterminé par le nombre d’yeux (bourgeons)  laissés sur les coursons après la taille. Ce nombre doit être adapté à la vigueur et à la fertilité du cépage. En laissant moins de bourgeons (yeux), les grappes seront moins nombreuses, le…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Taille (taille de la vigne) viticulture

Taille (taille de la vigne) viticulture : la vigne est une liane, elle doit être taillée et palissée pour produire toujours plus de fruits que de bois. Une vigne non taillée offrira des raisins nombreux, mais petits et acides, non exploitables pour produire un vin de qualité. La taille, activité principale l’hiver durant le repos végétatif…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Sulfate de cuivre (viticulture)

Sulfate de cuivre (viticulture) : le sulfate de cuivre est sans doute le plus célèbre fongicide utilisé pour le traitements de la vigne. Qui ne connaît pas cette bouillie bordelaise et sa très caractéristique couleur bleue, mélange de sulfate de cuivre et de chaux morte, dilués ensuite dans de l’eau (il bleuit à son contact) avant…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Sulfatage (viticulture)

Sulfatage (viticulture) : action de traiter au sulfate de cuivre ce qui permet la prévention de diverses maladies (mildiou, oïdium). Le traitement n’est pas toxique puisque le produit utilisé est de type fongique  (contre les champignons). Le sulfatage des vignes commence à la mi-mai et se termine à la mi-août. Le premier, lorsque les pousses ont…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Soufrer, soufrage, soufre (viticulture/vinification)

Soufrer, soufrage (vinification) : le soufre (ou sulfites) est le produit le plus utilisé en œnologie car sa conservation est aisée et le dosage précis. Il peut se présenter sous trois formes : gaz, liquide ou solide. Produit miracle ! A ce jour, il est le seul qui possède à la fois trois propriétés : anti-oxydant, antiseptique, anti-oxydasique.…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Silico-graveleux (sol silico-graveleux) viticulture

Silico-graveleux (sol silico-graveleux) viticulture : géologiquement parlant ce sol nourricier silico-graveleux est le nec plus ultra de la vigne. Il est composé de l’association d’un terrain siliceux dans un milieu de graves : sols sableux ou siliceux, formés de grains de silice plus ou moins grossiers. Le sable ne s’agglomérant pas donne au sol une structure aérée…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Sarment (viticulture)

Sarment (viticulture) : le sarment est ce rameau herbacé d’un an (qui pousse chaque année) et qui sera coupé après les vendanges. On utilise des fractions de sarment  de vigne assemblées entre elles par greffage, dont la partie souterraine est racinée, comprenant une variété greffon (à fruits) et une variété porte-greffe. Sarment d’or Inutile de mentionner…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Pleurs (viticulture)

Pleurs (viticulture) :  les pleurs qu’on constate au niveau des plaies de taille (bout des sarments)  sont le premier signe du réveil de la vigne à la sortie de l’hiver. On dit alors que la vigne pleure. Pour cela, il faut que le sol, à une profondeur de 25 centimètres atteigne une température légèrement supérieure…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Plâtre (vinification)

Plâtre (vinification) : selon les antiques technique des romains et d’après Columelle (Livre XII, 50 ans après J-C), le plâtre (le gypse, le minerai composant le plâtre, est un sulfate de calcium) était l’un des trois éléments essentiels qui entraient dans la vinification du vin avec  le fenugrec* et l’eau de mer. Son rôle était…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Plantation en courbes de niveau (viticulture)

Plantation en courbes de niveau (viticulture) : ce type de culture consiste à effectuer les plantations en courbes de niveau, c’est à dire perpendiculairement à la pente, ou parallèlement aux lignes de niveau et non  dans le sens de la pente. Ces plantations de vigne en rangs isohypses (en suivant les courbes de niveau)  favorisent…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Piquet (de vigne) viticulture

Piquet (viticulture) : piquet métallique ou en bois utilisé pour le palissage de la vigne. Depuis quelques années, les piquets en fer (et mieux, en acier galvanisé)* ont remplacé les piquets en bois, sauf pour les piquets de bout de rang qui sont en acacia (bois imputrescible). Ils sont plus durables et facilitent le travail…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Phosphates (viticulture)

Phosphates (viticulture) : oligoélément et composant principal des engrais à base de phosphore (ex. phosphate d’ammonium —apport en azote—, phosphate bicalcique, phosphate de potassium). Les phosphates ne possèdent pas de propriétés fongicides, mais sont des excellents fertilisants. Le phosphore joue un rôle fondamental au niveau du développement végétatif de la vigne. A l’exception de certains…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Péritèle gris (ravageur de la vigne)

Péritèle gris (ravageur de la vigne) : coléoptères ou charançon. Ses larves s’attaquent aux jeunes racines, généralement sans trop de dommages pour la vigne. Les adultes se nourrissent du jeune feuillage en pratiquant des morsures. On le détruit par des injections de sulfure de carbone, faites en automne, ou par l’enfouissement de tourteau de colza.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Palissage (viticulture)

Palissage (viticulture) : comme toute liane, la vigne a besoin d’un solide appui pour être conduite avec deux objectifs : maintenir la vigne et contenir les jeunes pousses de l’année. Ainsi dès la plantation de la vigne des piquets sont-ils posés pour permettre de soutenir le fil sur lequel la vigne va pousser. Les piquets sont plantés…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Ouillère (culture de la vigne en ouillère)

Ouillère (vignes cultivée en ouillère): terme provençal ouliero qui signifie : allée comprise entre les rangs des ceps de vignes (allée labourable). On parle de vignes en ouillère, de vignes entre les rangs desquelles on peut cultiver autre chose.

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Matière active (viticulture)

Matière active : dans un produit de traitement ou un désherbant, c’est la matière ou molécule chimique responsable de l’action sur le pathogène ou la plante à détruire. Par exemple, lorsqu’on traite à la bouillie bordelaise contre le mildiou, la matière active est le cuivre présent à hauteur de 20 à 30 % dans cette…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Mulch (vigne)

Les mulchs constituent un couvert organique de surface des sols (essentiellement à base de paille et d’écorce). Très peu utilisés dans les vignobles méridionaux et atlantiques, les mulchs sont employés en Champagne et dans une moindre mesure dans les vignobles alsacien et beaujolais. Outre l’intérêt en terme de fertilisation, les mulchs sont surtout utilisés comme…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Lutte raisonnée (viticulture)

Lutte raisonnée (viticulture) : cette lutte peut se résumer ainsi : le bon produit, la bonne dose avec le bon appareil, au bon moment. Si les moyens utilisés sont les mêmes que pour la lutte chimique d’assurance, ils sont utilisés de manière plus raisonnable. Cette méthode de lutte oblige le vigneron à une observation précise et permanente de…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Lutte intégrée (viticulture)

Lutte intégrée (viticulture) : si la lutte biologique se révèle insuffisante pour obtenir une bonne protection de la vigne, il est alors possible de compléter son efficacité par l’utilisation de traitements chimiques. La lutte intégrée consiste donc à mettre en oeuvre différents moyens et produits pour obtenir une protection satisfaisante. L’emploi de produits phytopharmaceutiques est évidemment…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Lutte chimique d’assurance (viticulture)

Lutte chimique d’assurance : cette lutte considérée comme de l’artillerie lourde consiste à appliquer une protection continue durant toute la période de la présence théorique du parasite dans la vigne. Elle est simple à mettre en œuvre, son efficacité est satisfaisante, elle est rassurante pour le vigneron. Pratiquée massivement depuis les années 50, elle montre…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Lutte biologique (viticulture)

Lutte biologique (viticulture) : c’est une lutte au niveau de la viticulture qui se fait dans le cadre de l’agriculture biologique, définie très précisément au plan européen. Rappelons qu’il s’agit d’une production fondée sur la gestion de l’activité microbienne du sol, le recyclage des déchets organiques, un meilleur équilibre des cultures, le respect de l’environnement et…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article

Courson (viticulture)

Courson : portion de jeune bois qu’on conserve sur les bras de vigne ; ses bourgeons fourniront les nouveaux sarments de l’année suivante. Ainsi par exemple, la taille Guyot, laisse un courson de deux yeux ou deux bourgeons. Le courson est appelé poussier en Touraine, il s’agit d’un rameau de l’année, appelé sarment, qu’on coupe à…

FacebookGoogle+Email
Suite de l'article