Yon-Figeac (château Yon-Figeac) Saint-Emilion Grand Cru classé (2012) Bordeaux

Yon-Figeac (château Yon-Figeac) Saint-Emilion Grand Cru classé (2012) Bordeaux, vin rouge : ce domaine est situé au nord-ouest de Saint-Emilion, là où sont produits les plus grands vins (Figeac, Cheval Blanc). Le vignoble s’étend sur 24,25 ha d’un seul tenant en pied de côte sur sol argilo-sableux et crasses de fer, ce qui en fait l’un des plus vastes de l’appellation.

Comme œnologue conseil, Denis Dubourdieu

Si la propriété et les chais ont été rénovés en 1997, son rachat en 2005 par Alain Château entraîna une restructuration du vignoble sous la supervision du professeur Denis Dubourdieu (œnologue). L’étude pédologique réalisée à l’échelle de la parcelle a permis de mieux cerner la nature des sols et des sous-sols. Ainsi, 5 ha furent-ils replantés afin de parfaire le matériel végétal de chaque parcelle. Alors que l’encépagement est aujourd’hui à 80 % merlot et 20 % cabernet franc, il sera à terme constitué à 86 % de merlot, 10 % de cabernet franc et 4 % de petit verdot. Fut également entrepris le rehaussage du palissage et l’amélioration du drainage grâce à la réfection et à la modernisation de l’ancien réseau.

Retour aux labours

La révolution est donc en marche au château Yon-Figeac. On assiste à un retour à des pratiques anciennes dont les labours. Le mode de culture est raisonné avec abandon total des herbicides ; un rendement limité à 37 hl/ha ; des vendanges menées manuellement (les raisins étant cueillis à parfaite maturité) avec double tri et sélection parcellaire. La vinification profite de nouvelles cuves inox thermorégulées. L’élevage se fait dans 40 % de fûts neufs, 60 % de fûts d’1 an et 2 ans pendant 12 mois.

  • La production annuelle est d’environ 80 000 bouteilles.

Le château produit également deux autres vins :

  • Les Roches de Yon-Figeac (Saint-Emilion Grand Cru)
  • Yon Saint-Martin  (Saint-Emilion)

Un autre vignoble Alain Château

Le Château Yon-Figeac, domaine qui fut créé au XIXe siècle a rejoint les Vignobles Alain Château en 2005. Bien qu’ayant appartenu à des négociants connus à Bordeaux, notamment Bernard Germain, également propriétaire du Château de Fesles en appellation Bonnezeaux (Loire), Yon-Figeac avait besoin d’un certain renouveau et d’une progression dans la qualité ce qui fut confirmée par le maintien de ce cru dans le dernier classement des Saint-Emilion (rendu public en septembre 2012). Quand Alain Château prit possession à Saint-Emilion de son nouveau château à tourelles aux faux airs ligériens, il réussissait son pari de réunir la Loire* à la Dordogne. Sans doute faut-il préciser qu’avant  d’arpenter les vignes, Alain Château avait fondé Oxalis, groupe de sociétés spécialisées dans l’imprimerie et l’emballage (sacs à pain et boîtes de gâteaux utilisées en boulangerie). Un souci de moins pour l’impression des étiquettes puisque, avec ses six vignobles, elles peuvent être tirées chez lui en amalgame !  Il s’est séparé fin 2013  de la papeterie Alamigeon pour se recentrer finalement sur le vin.

*Alain Château est en effet propriétaire dans la vallée de la Loire en Anjou, de château Bellerive (Quarts-de-Chaume), château de la Guimonière (Coteaux du Layon) et château de Varennes en appellation  Savennières.

FacebookGoogle+Email

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.